Hugo Richard se prépare pour son deuxième camp d'entraînement des Alouettes de Montréal, mais cette fois, il sera plus qu'un simple spectateur intéressé.

Mis à jour le 11 janv. 2019
DAN RALPH LA PRESSE CANADIENNE

L'ancien quart-étoile du Rouge et Or a signé un contrat de deux ans avec Montréal plus tôt cette semaine. Richard a assisté au camp des Alouettes en tant que quart invité l'été dernier, avant de retourner dans les rangs universitaires.

« C'est sûr que la mentalité est complètement différente, a dit Richard. Être invité, ce n'est pas la même chose que de se sentir à sa place. Ça va être intéressant de voir la dynamique dès le début, de jeter un coup d'oeil au cahier de jeux avant le camp. »

Laval a couronné une campagne parfaite en remportant la coupe Vanier, s'imposant 34-20 devant Western Ontario, en novembre. À son dernier match universitaire, Richard a mérité le titre de joueur le plus utile de la rencontre, récoltant 348 verges aériennes, dont deux passes de touchés. Il a mérité un deuxième titre canadien.

En 38 matchs avec le Rouge et Or, l'athlète de Saint-Bruno-de-Montarville a totalisé 10 271 verges aériennes, incluant 70 passes de touché.

Richard, qui a 24 ans, sera probablement au bas de l'échelle des quarts, au début du camp. Johnny Manziel, Antonio Pipkin, Vernon Adams fils, Matthew Shiltz et Jeff Mathews sont également du lot.

« Ça va être un défi d'envoyer un message et de faire ma place, a dit Richard. Mais ça va être intéressant d'apprendre au contact de ces quarts-là, de voir ce qu'ils ont appris au fil des ans. »

Richard croit que son passage à l'Université Laval l'a aidé à se préparer à la LCF, lui permettant de développer de la polyvalence comme quart.

« Je pense que la clé sera de rester calme, d'essayer d'être alerte et d'être capable de s'adapter très rapidement, a t-il dit. Les Alouettes m'ont vu sur vidéo, mais ils ne me connaissent pas encore vraiment comme individu. Ils verront que je suis un bon coéquipier. J'essaie d'aider tout le monde, je travaille fort et je veux offrir le meilleur de moi-même. »

Richard partagera son temps d'entraînement avec la fin de son stage en génie mécanique, en vue d'obtenir son diplôme. Une fois la page tournée sur le football, il envisage travailler à temps plein dans ce domaine.

« Ça va nécessiter de la discipline, mais c'est réalisable », mentionne Richard.