Quel quart-arrière a signé la meilleure performance cette saison au RSEQ ? Adam Vance, des Stingers de Concordia.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

L’étudiant de cinquième année en sociologie a complété 24 de ses 33 passes pour 426 verges de gains et trois touchés dans un gain spectaculaire de 37-35 des Stingers, leur premier de la saison, samedi dernier contre le Vert & Or de Sherbrooke.

Vance a été particulièrement impressionnant en fin de match quand il a orchestré une poussée de 60 verges en trois jeux pour amener le ballon à 28 verges des buts et permettre au botteur recrue Bradley James Santos de sceller l’issue du match.

La performance a valu au quart-arrière le titre de joueur offensif de la semaine au Canada. « C’est un bel honneur, mais je suis surtout fier de notre performance, de cette première victoire de la saison », a-t-il dit. 

Nous savions que notre attaque avait le potentiel pour marquer des points et je suis content qu’on l’ait enfin montré. Je ne sais pas si c’était ma meilleure performance en carrière, mais c’était sûrement la plus excitante !

Adam Vance

Originaire de la Californie, Vance a pris la relève de l’excellent Trenton Miller en 2017, et, s’il a souvent montré un beau potentiel, comme l’attaque des Stingers, les victoires sont restées rares.

L’arrivée d’un nouveau coordonnateur offensif, Alex Surprenant (ancien entraîneur-chef au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu) semble avoir eu un effet positif. « Nous commençons à être à l’aise avec sa façon d’appeler les jeux, a souligné Vance. Nous avons d’excellents receveurs, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, et je pense que nous pouvons avancer le ballon contre tous nos adversaires.

« Les joueurs sont aussi plus engagés dans ce que nos entraîneurs nous demandent. Par le passé, ça n’a pas toujours été le cas et nous n’avons certainement pas obtenu les résultats que nous espérions. »

Le receveur de passe James Tyrrell, la cible de prédilection de Vance avec 29 réceptions et plus de 107 verges de gains par match, des sommets au RSEQ, estime que la nouvelle approche des entraîneurs était nécessaire.

« Je pense que c’est essentiel dans un programme de football universitaire, a souligné l’étudiant de cinquième année en finances. Les joueurs doivent être responsables de leurs actes et c’est normal qu’il y ait des règles à respecter, une certaine discipline, des conséquences aussi. Ça ne peut pas être le “free for all” ».

Le secondeur Samuel Brodrique, l’un des joueurs clés de la défense des Stingers, croit lui aussi que cet engagement des joueurs va permettre à l’équipe d’aller de l’avant.

« Coach Brad [Collinson] a changé bien des choses depuis son arrivée et c’était important que des joueurs comme Adam, James ou moi donnent l’exemple, a souligné l’étudiant de quatrième année en finance. Par le passé, nous avons souvent eu beaucoup de talent, mais il nous manquait ce petit quelque chose, cette mentalité de gagnant qui fait la différence.

Les Stingers ont déjà eu des équipes très fortes, mais ça fait déjà un bon moment et ça finit par s’oublier, une mentalité de gagnant. Je pense que ça commence à changer, pas juste sur le terrain.

Samuel Brodrique

« On nous demande maintenant d’être responsables de nos actes, d’être toujours conscients qu’on représente notre équipe, notre université.

« Et il y a des joueurs de talent. Nous manquons encore de profondeur et les blessures ne nous ont pas aidés depuis le début de la saison, mais les gars reviennent au jeu et je pense que nous pouvons progresser encore beaucoup avant les séries. »

Un gros test contre les Carabins

Alors que s’amorce la deuxième moitié de la saison, les Stingers (1-3) auront une belle occasion de confirmer leur progrès, ce soir, alors qu’ils visiteront les Carabins de l’Université de Montréal (4-0), meneurs du classement. Lors du premier match de la saison, à Concordia, les Stingers ne s’étaient inclinés que 10-3 après avoir dominé sur le plan offensif.

Vance ne s’attend pas à une performance aussi explosive que la semaine dernière. « Ils ont une excellente défense et je pense qu’il faut se concentrer sur nous-mêmes. Contre les Carabins. Il faut faire confiance à nos coéquipiers, faire sa partie du travail et, surtout, se concentrer sur l’exécution. Lors du premier match de la saison, nous ne l’avons pas fait et nos erreurs nous ont coûté cher. »

Tyrrell estime lui aussi qu’il va falloir se fier au plan de match des entraîneurs et se contenter d’exécuter.

On peut regarder tous les films, étudier leurs schémas de couverture, mais c’est sur le terrain qu’il va falloir faire notre boulot. Les Carabins excellent à déguiser leurs couvertures et ce sera important de nous ajuster au cours du match.

James Tyrrell

Brodrique croit quand même que la défense des Stingers aura un grand rôle à jouer. « Les Carabins ont une grosse défense et ce sera important de donner à notre attaque un maximum d’occasions d’aller sur le terrain pour trouver et imposer son rythme. Notre boulot sera donc de stopper leur attaque rapidement, de les empêcher d’avoir ces longues séquences offensives qui permettent à leur défense de se reposer. Ça risque donc d’être un duel défensif. »

Des Carabins reposés

Encore invaincus cette saison, les Carabins de l’Université de Montréal n’ont toutefois pas toujours été très convaincants. Pas de problème en défense, où l’équipe est classée première au Canada, mais l’attaque se cherche toujours. Après une semaine de pause, les joueurs des Carabins étaient de retour à l’entraînement, lundi, et ils tenteront de profiter de la visite des Stingers de Concordia, ce soir au CEPSUM, pour conforter leur premier rang.

Dans l’autre match au programme, demain à McGill, le Vert & Or de Sherbrooke risque de se retrouver pour la troisième fois d’affilée dans un duel incertain. Vainqueur de McGill 16-14, il y a deux semaines à Sherbrooke, battu 37-35 samedi dernier à Concordia, chaque fois sur le dernier jeu du match, le Vert & Or a décidément le sens du spectacle !

Aujourd’hui
Concordia à Montréal, 19h, CEPSUM

Demain
Sherbrooke à McGill, 13h, Stade Percival-Molson

Top 10 : Les Carabins s'approchent

Les Mustangs de Western se sont imposés de justesse, 9-3, la semaine dernière à Carleton et, s’ils occupent toujours le premier rang du top 10 canadien, les Carabins de Montréal se sont approchés au classement. Le Rouge et Or de Laval conserve sa troisième place.

1. Western (5-0), 438 pts
2. Montréal (4-0), 425 pts
3. Laval (3-1), 390 pt
4. Calgary (4-0), 364 pts
5. McMaster (4-1) 295 pts
6. Guelph (3-2), 284 pts
7. Acadia (4-0), 270 pts
8. Ottawa (3-1), 226 pts
9. Saskatchewan (2-2), 186 pts
10. Alberta (3-1), 181 pts.