Écarter un quart-arrière en santé en décembre afin qu'il puisse faire du rattrapage pendant la saison morte? C'est une solution valable, du moins pour Tony Romo.

Publié le 21 déc. 2013
Joseph White ASSOCIATED PRESS

Les Cowboys de Dallas pourraient connaître une autre fin de saison décevante, notamment en raison d'une erreur du quart, qui a commis un revirement coûteux en fin de match la semaine dernière face aux Packers de Green Bay.

Il a lancé une interception qui a permis aux Packers de l'emporter par un point après avoir effectué une remontée spectaculaire de 23 points en deuxième demie.

Les Cowboys pourraient voir leurs espoirs de participer aux éliminatoires prendre fin dimanche, s'ils perdent face aux Redskins de Washington et  que les Eagles de Philadelphie l'emportent contre les Bears de Chicago.

D'un autre côté, les Cowboys (7-7) sont toujours maîtres de leur destinée. Une victoire leur permettrait d'affronter les Eagles dimanche prochain dans un match décisif qui déterminerait laquelle des deux équipes participerait aux éliminatoires.

Il s'agit d'un refrain familier pour les Cowboys. Ils ont encaissé quatre revers au cours de leurs cinq derniers matchs en 2011 et ils ont échappé leurs deux derniers matchs en 2012, terminant avec une fiche de 8-8 à chaque reprise et ratant les éliminatoires par un cheveu.

L'entraîneur Jason Garrett a indiqué qu'il n'allait pas aborder l'histoire récente. Il n'en a pas besoin.

«Nous connaissons bien la situation dans laquelle nous nous trouvons, a dit Garrett, et nous devons en tirer profit.»

Le quart des Cowboys connaît une séquence de quatre défaites au mois de décembre et il maintient une fiche de 13-21 en carrière en décembre et en janvier. Il n'est cependant pas le seul responsable des déboires de l'équipe. La ligne défensive des Cowboys est la pire dans la NFL, mais une défaite dimanche amplifierait sa réputation de joueur qui craque sous la pression.

La défensive de Dallas a déjà établi un record de concession pour le plus de verges allouées en une saison, et il y a encore deux matchs à jouer. Les Cowboys pourraient aussi devoir se passer des services de quatre secondeurs, dimanche, qui sont ennuyés par des blessures. Cette situation accentuera la pression sur le meneur au chapitre des sacs du quart, DeMarcus Ware, qui en a réussi six depuis le début de la saison.