Les Redskins n'ont pas tout à fait été une organisation exemplaire depuis une vingtaine d'années... Mais là, ils touchent le fond.

Publié le 15 déc. 2013
Miguel Bujold LA PRESSE

Écrasés 45-10 par les Chiefs devant leurs partisans au FedEx Field dimanche dernier, les Redskins ont maintenant une fiche de 3-10. Or, comme c'est souvent le cas dans cette équipe, c'est toutefois l'ambiance viciée qui fait parler.

C'est dans les années 80 que les Redskins ont connu leur heure de gloire, alors qu'ils ont remporté 3 fois le Super Bowl en 10 ans (1982, 1987 et 1991). Remarquablement, ils ont réussi l'exploit avec trois quarts-arrière différents, Joe Theismann, Doug Williams et Mark Rypien. Le grand Joe Gibbs était cependant l'entraîneur-chef les trois fois.

Mais depuis que Gibbs est parti après la saison de 1992, huit entraîneurs se sont succédé, dont ce même Gibbs, qui a tenté de relancer les Redskins de 2004 à 2007. Et combien de saisons gagnantes le club en bordeaux et jaune a-t-il connues au cours des 21 dernières années ? Six.

Les Redskins n'ont jamais gagné plus de 10 matchs dans une saison au cours de cette période et n'ont remporté que deux matchs éliminatoires. Ils ont accumulé une fiche de 140-192 depuis que Gibbs a quitté l'organisation la première fois.

On croyait bien que l'arrivée de Mike Shanahan donnerait un peu de stabilité lorsqu'il a été embauché, il y a quatre ans. Or, à la lumière de ce qui est rapporté depuis une semaine, les Redskins et leur irascible propriétaire, Daniel Snyder, procéderont presque assurément à un autre changement d'entraîneur-chef au cours de l'hiver.

Dimanche dernier, des rumeurs ont commencé à circuler selon lesquelles Shanahan aurait vidé son bureau et s'apprêtait à quitter les Redskins dès la saison dernière. On raconte que sa relation avec Snyder était déjà très tendue à ce moment.

Si Shanahan avait déjà un pied à l'extérieur du FedEx Field, le match éliminatoire que les Redskins ont perdu contre les Seahawks a changé la donne. C'est ce jour-là que Robert Griffin III a subi une déchirure ligamentaire au genou droit. Blessé une première fois pendant le match, le quart-arrière est revenu au jeu avant d'aggraver sa blessure. Shanahan pouvait difficilement remettre sa démission dans ces circonstances, puisque c'est lui qui avait ultimement décidé de renvoyer Griffin sur le terrain.

L'autre raison qui aurait convaincu Shanahan de rester en poste était l'argent. D'ailleurs, comme c'était le cas l'année dernière, l'entraîneur-chef préférerait que Snyder le congédie. Il pourrait ainsi toucher le salaire de 7 millions qui lui est dû en 2015, dernière année de son contrat.

Mais selon Mark Maske, du Washington Post, les Redskins envisageraient de ne pas payer Shanahan pour rupture de contrat s'ils le remercient. Bref, c'est l'amour fou dans la capitale américaine.

RG3 sur le banc

Il est également devenu clair au cours de la présente saison que ce n'est pas le grand amour entre Shanahan et Griffin, non plus. Le quart a notamment critiqué le travail des entraîneurs par la bande après une défaite contre les Eagles, et on peut soupçonner Shanahan d'être derrière certaines des nombreuses fuites des dernières semaines.

Autre signe qui ne ment pas, Shanahan a décidé que la saison de RG3 était terminée. Il a officiellement dit qu'il avait pris cette décision afin de s'assurer que le quart-arrière sera en santé pour la prochaine saison, mais Michael Silver et Ian Rapoport, du NFL Network, ont rapporté que c'était plutôt parce qu'il était insatisfait de son jeu.

C'est Kirk Cousins qui remplacera Griffin. Comme ce dernier, Cousins a été repêché en 2012 (en quatrième ronde), mais a coûté pas mal moins cher. Afin de pouvoir repêcher RG3 avec le deuxième choix de l'encan de 2012, les Redskins ont donné trois premiers choix et un deuxième aux Rams.

Grâce à quelques autres échanges, les Rams ont entre autres pu obtenir Michael Brockers, Janoris Jenkins, Alec Ogletree, Zac Stacy et Stedman Bailey avec les choix obtenus de Washington. C'était déjà cher payé pour les Redskins, mais le problème, c'est que leur choix de première ronde en mai, qui appartient aux Rams, risque d'être parmi les cinq premiers... Ouch.

Une razzia ?

On a aussi récemment ressorti le fait que c'est Snyder qui aurait décidé de conclure une transaction avec les Rams pour mettre la main sur Griffin. On ne se surprendra donc pas d'apprendre que le jeune quart-arrière serait chouchouté par le proprio et bénéficierait d'un traitement de faveur, ce qui irriterait plusieurs de ses coéquipiers.

Porté aux nues à sa première saison, RG3 n'est finalement peut-être pas le grand leader qu'on nous a tant vanté. Et son historique de blessures - il s'est également déchiré un genou à l'Université Baylor - fait craindre le pire.

Alors, où s'en vont les Redskins au juste ? Shanahan et son fils Kyle, qui est le coordonnateur offensif, ne seront pas de retour en 2014. Des départs qui n'amélioreront certainement pas la réputation de dictateur que traîne Snyder. Quel entraîneur acceptera de s'amener à Washington ?

En plus de trouver leur prochain pilote, les Redskins devront améliorer leur ligne offensive et leur groupe de receveurs en attaque, et leur défense est à reconstruire. Il semble n'y avoir qu'une solution à tous ces problèmes : l'argent. Après une accalmie de quelques années, Snyder et les Redskins risquent de dévaliser le marché des joueurs autonomes en mars prochain. Retour à la case départ.