Aaron Rodgers a été chauffé par la recrue Christian Ponder. Mais les champions du Super Bowl ont gardé leur calme.

Dave Campbell ASSOCIATED PRESS

Rodgers a permis aux Packers de Green Bay de demeurer invaincus cette saison en récoltant 335 verges par la passe. Les Packers ont résisté aux assauts de Ponder, à son premier départ en carrière, et ils ont battu les Vikings du Minnesota 33-27, dimanche.

«On n'est pas le genre d'équipe qui se met à paniquer, a mentionné Rodgers. Ce n'était pas la première fois qu'on tirait de l'arrière après la mi-temps. Ça prend seulement beaucoup de concentration.»

Rodgers a complété ses 13 premières passes et a terminé 24-en-30, lors d'une autre prestation impressionnante. Ponder a été intercepté à deux reprises par Charles Woodson au troisième quart. Woodson aurait pu en intercepter au moins deux autres, mais Ponder a gardé les Vikings dans le match après avoir complété une passe de 71 verges sur son premier jeu aux commandes.

Adrian Peterson a couru 24 fois avec le ballon pour 175 verges de gains et un touché pour les Vikings (1-6), mais James Starks a mis le match hors de portée des Vikings avec deux courses importantes pour le premier jeu avant la pause réglementaire des deux minutes et a terminé la rencontre avec 75 verges de gains en 13 courses.

«C'est frustrant de se présenter sur le terrain contre les champions en titre, et de passer aussi près de la victoire sans pouvoir l'atteindre, a dit Peterson. Mais il faut donner le crédit aux Packers. Ils ont fait ce qu'ils avaient à faire, et on n'a pas été capables de les contrer.»

Mason Crosby a réussi quatre placements pour les Packers (7-0). Il a égalé un record d'équipe en réussissant un placement sur une distance de 58 verges.

«On ne va certainement pas commencer à festoyer maitenant, a déclaré l'entraîneur des Packers Mike McCarthy. Nous sommes évidemment très satisfaits de notre fiche de 7-0, mais nous savons que nous pouvons mieux jouer. Et c'est ça qui est le plus excitant.»

Le premier test de Ponder contre les Packers, outre quelques erreurs, s'est plutôt bien passé.

Il a complété 13 de ses 32 passes, mais il n'a jamais semblé dérangé ou dépassé par les événements. Il a terminé la rencontre avec des gains de 219 verges et deux touchés.

Les Packers continuent d'être l'équipe dominante à travers la NFL. Depuis qu'ils ont pris leur rythme de croisière l'hiver dernier en route vers le championnat du Super Bowl, ils n'ont pas ralenti. Et Rodgers et son bras droit continue à mener l'équipe vers la victoire.