Le promoteur d'un projet de 1,2 milliard $ US pour la construction d'un stade de football au centre-ville de Los Angeles a reçu tout un coup de main, mardi, avec l'adoption d'une loi qui lui épargnera un long combat devant les tribunaux.

ASSOCIATED PRESS

Le gouverneur de l'État, Jerry Brown, a paraphé ce projet de loi au cours d'une cérémonie au Centre des congrès de Los Angeles à laquelle assistait les dirigeants du Anschutz Entertainment Group, qui propose de construire un stade de 72 000 sièges sur un terrain voisin.

Selon M. Brown, cette construction créerait 12 000 emplois en construction et 11 000 emplois permanents en Californie, où le taux de chômage est actuellement de 12%.

Cette loi accélérerait toute résolution de contestations légales au projet d'AEG, envoyant toutes les poursuites possibles au sujet de l'impact environnemental du stade directement à la Cour d'appel de la Californie, évitant ainsi la Cour supérieure. La Cour d'appel devrait ensuite rendre sa décision en-deça de 175 jours.

AEG éviterait ainsi un long et coûteux processus judiciaire qui pourrait retarder la construction du stade, dont la première pelletée de terre pourrait avoir lieu aussi tôt qu'en juin prochain, si les plans répondent aux normes environnementales et que la ville se voit octroyée un club de la NFL.

En retour, AEG, qui est propriétaire du Staples Center et du complexe de divertissement L.A. Live - aussi voisins du Centre de congrès - s'est engagé à construire un «stade vert» et de faciliter son accès par les transports en commun.