(Roubaix) Emma Hinze reine de la vitesse : l’Allemande, déjà sacrée en 2020, a remporté le titre mondial, vendredi soir, au vélodrome de Roubaix, en battant en finale sa compatriote Lea Sophie Friedrich.

Agence France-Presse

Hinze a accompli un parcours sans faute.

Victoire sur Kelsey Mitchell en demi-finale

Elle s’est imposée en deux manches tant en demi-finale contre la championne olympique, la Canadienne Kelsey Mitchell, qu’en finale.

Agée de 24 ans, l’Allemande avait seulement terminé 4e des JO de Tokyo dont elle était la favorite. Elle s’était inclinée en demi-finales face à Mitchell.

Lauriane Genest quatrième

Pour la troisième place, Mitchell (27 ans) a battu sa compatriote et grande copine Lauriane Genest, pour obtenir sa première médaille aux Mondiaux (4e en 2020).

Dans la première manche de la finale, Hinze a contrôlé aisément Friedrich, sa cadette (21 ans). Dans la seconde, elle a remonté sa rivale dans la dernière ligne droite pour s’imposer nettement en affichant une plus grande maîtrise bien qu’elle ait été créditée du deuxième temps des qualifications sur le 200 m lancé (à 2 centièmes de seconde de Friedrich).

Aux Mondiaux de Berlin 2020, Hinze avait réussi le « doublé » vitesse individuelle et keirin.