Le coureur allemand Patrik Sinkewitz a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à l'hormone de croissance, a-t-on appris vendredi de source officielle.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Sinkewitz avait déjà été positif en 2007 (testostérone). Après avoir prononcé des aveux, il avait écopé d'une suspension limitée à un an.

L'Union cycliste internationale (UCI) a précisé que le contrôle a été effectué le 27 février dernier, à l'occasion du GP de Lugano, par l'agence nationale suisse.

«Il s'agit de la première suspension prononcée sur la base du test de détection de l'hormone de croissance dans le cyclisme et de l'un des premiers cas tous sports confondus», a souligné la fédération internationale en qualifiant cette étape de «très importante» dans la lutte contre le dopage dans le cyclisme.

Le premier contrôle positif à l'hormone de croissance date de la fin de l'année 2009. Il concernait l'ancien international anglais de rugby à XIII Terry Newton, qui est décédé ensuite, probablement à la suite d'un suicide, à l'âge de 31 ans.

Sinkewitz a été provisoirement suspendu dans l'attente de son audition par l'instance compétente de la fédération allemande.

Agé de 30 ans, le coureur porte les couleurs de l'équipe italienne Farnese, qui évolue en deuxième division (Continental Pro).

Depuis son retour de suspension, il n'a enlevé que des succès de portée limitée (Tour de Saxe 2009, Tour de Romagne 2010).