Le cycliste en disgrâce Floyd Landis aurait participé à des enregistrements audio et vidéo pour le compte d'enquêteurs fédéraux américains en lien avec le dossier du dopage sportif en cyclisme, pouvait-on lire dans un article publié dimanche.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le quotidien américain «New York Daily News» a cité des sources dans son édition de dimanche déclarant que Landis avait dissimulé une enregistreuse audio ainsi qu'une caméra vidéo lors d'une rencontre tenue le printemps dernier avec le concepteur et propriétaire d'écurie Michael Ball.

Ces sources ont précisé que les enregistrements avaient permis à l'agent de la «Food and Drug Administration» Jeff Novitzky d'obtenir un mandat de perquisition pour fouiller l'appartement de Ball.

Landis et plusieurs membres de l'équipe Rock Racing de Ball étaient des coéquipiers du septuple champion du Tour de France Lance Armstrong.

Landis a accusé Armstrong et les membres de l'ancienne équipe U.S.

Postal de dopage systématique. L'Union cycliste internationale a retiré le titre acquis par Landis au Tour de France en 2006.