Source ID:; App Source:

S'amuser entre collègues

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses... (Photo fournie par la Sépaq/Steve Deschênes)

Agrandir

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers les activités de consolidation d'équipe, qu'il s'agisse d'activités de plein d'air ou d'activités thématiques. 

Photo fournie par la Sépaq/Steve Deschênes

Martine Bouliane
La Presse

Travailler avec ses collègues, c'est bien, mais s'amuser avec eux, c'est mieux!

Loin du bureau, les employés resserrent leurs liens grâce à des activités de consolidation d'équipe souvent originales, dans des lieux habituellement réservés aux touristes.

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter cette formule pour récompenser leurs troupes ou encore évaluer leur façon de travailler en équipe.

 

Chez Arbraska, une centaine de compagnies ont convaincu leurs employés de grimper dans les arbres au cours de la dernière année. Une hausse constante depuis les trois ans où l'attrait touristique, qui possède plusieurs sites, offre la consolidation d'équipe.

Les entreprises viennent faire les parcours en hauteur et des rallyes au sol à l'aide de GPS. Les aspects à la fois sportifs et intellectuels de ces activités permettent à tous les participants de voir leurs forces mises en valeur. «Ils doivent établir une stratégie et se consulter, alors qu'ils sont en compétition avec une autre équipe», dit Stéphanie Grenier, directrice du marketing chez Arbraska.

Lorsque les entreprises veulent une analyse pointue du déroulement de la journée, Arbraska fait appel à une firme spécialisée en consolidation d'équipe.

Les attraits touristiques sont nombreux à courtiser la clientèle d'affaires pour les amener à s'amuser chez eux.

À la Station touristique Duchesnay, près de Québec, les participants construisent un radeau qui devra voguer sur l'eau l'été. L'hiver, ils jouent à la «Guerre des tuques». Les équipes répondent à des énigmes et amassent ainsi des munitions. «À la fin de l'activité, il y a une petite bataille. C'est certain qu'il faut être des plus originaux pour se démarquer», constate Robert Béland, responsable du marketing et de la qualité.

Selon M. Béland, l'intérêt grandissant des entreprises pour des activités de consolidation d'équipe peut s'expliquer par la présence dans un même milieu de travail d'employés de différentes générations. «On retrouve des baby-boomers, des X et des Y. Être dans un cadre plus ludique peut les aider à découvrir, en s'amusant, qu'ils ont davantage en commun qu'ils ne le pensaient», dit-il.

Consolidation d'équipe

Les activités de consolidation d'équipe font un retour en force, observe pour sa part Marc Merulla, l'un des directeurs de Teambuilding Montréal. Il y a une dizaine d'années, elles étaient très en vogue. La grande différence aujourd'hui: l'accessibilité des sorties proposées. «Auparavant, c'était axé sur le plein air et c'était très exigeant physiquement. La plupart des employés n'étaient pas à l'aise de faire, par exemple, du rafting», observe ce dernier.

L'entreprise Teambuilding Montréal offre des activités sur-mesure et des forfaits. L'un de ceux qui se fait en hiver est une chasse au trésor dans le souterrain de Montréal, sur le thème des 100 ans du Canadien de Montréal. Spécialisée dans le domaine, Teambuilding Montréal propose aussi des évaluations aux entreprises qui le désirent.

Parmi d'autres possibilités, certains membres du réseau d'hébergement Hôtellerie champêtre invitent leurs clients corporatifs à cuisiner, en équipe, un repas. Chacune s'occupe de concocter un service. Le tout se fait sous la supervision du chef.

Le teambuilding culinaire est l'une des tendances remarquées ailleurs dans le monde en matière de consolidation d'équipe. La formule a ses avantages. «Les activités plus physiques ne conviennent pas à tous. Dans une cuisine, tout le monde peut participer», note Maïthé Levasseur, analyste au Réseau de veille en tourisme de la chaire de tourisme Transat ESG-UQAM.

Au Zoo de Granby, les chasses au trésor et les visites en coulisses font partie des activités offertes aux entreprises. Une clientèle ciblée depuis peu par le parc zoologique. «Ça nous permet de nous diversifier. C'est aussi le but de l'ouverture du zoo l'hiver, d'aller au-delà de la centaine de jours d'opération estivale où nous sommes tributaires de la météo», remarque Catherine Page, directrice des communications.

Davantage de sites dédiés au tourisme s'équipent d'ailleurs pour mieux recevoir la clientèle d'affaires. C'est une tendance soulignée par l'analyste Maïthé Levasseur. Ils se munissent de salles de conférences, de l'internet sans fil et de projecteurs pour les entreprises qui souhaitent y tenir des réunions. «C'est une façon de combler les périodes plus creuses, puisque le tourisme d'affaires ne se fait pas en même temps que celui d'agrément», résume Mme Levasseur.

 




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer