Comment vont les enfants ? Ils s’ennuient, surtout de leurs amis, et la plupart en ont marre de faire l’école à la maison, selon un sondage de l’Institut Angus Reid, qui s’est intéressé aux pensées, aux attentes et aux préoccupations des Canadiens de 10 à 17 ans après presque deux mois de confinement.

Catherine Handfield Catherine Handfield
La Presse

L’émotion dominante chez les enfants au cours des dernières semaines est sans contredit l’ennui, ressenti par 71 % des répondants. Quatre enfants sur dix disent se sentir « normal », tandis que le tiers ressentent de la solitude (33 %). Trois enfants sur dix affirment se sentir « bien ».

Sans surprise, ce dont les jeunes s’ennuient le plus, c’est de voir leurs amis (54 %).

Pour meubler leur temps libre, les enfants se tournent massivement vers les écrans. Pas moins de 88 % d’entre eux disent regarder la télévision, des séries sur Netflix et le canal YouTube. Viennent ensuite les jeux vidéo (74 %) et les messages textes et appels à leurs amis (65 %).

Quant à l’enseignement à distance, une grande proportion des enfants affirme suivre le rythme (75 %), mais la motivation n’est pas vraiment au rendez-vous : la majorité des répondants affirment se sentir démotivés (60 %) et ne pas aimer les classes en ligne (57 %).

L’impact de la fermeture des écoles sur le parcours scolaire les inquiète d’ailleurs. Parmi les « grandes préoccupations » des enfants, on trouve en premier le temps perdu en classe cette année (29 %) et l’an prochain (27 %). L’autre grande préoccupation est l’idée qu’un membre de leur famille tombe malade de la COVID-19 (26 %).

Le sondage diffusé lundi a été mené en ligne auprès de 650 enfants canadiens de 10 à 17 ans entre le 1er et le 4 mai.

> Consultez le sondage en entier (en anglais)