Une brosse à dents qui vole ? Un biscuit qui chante ? Est-ce que ça se peut ? Avec ses associations d’idées farfelues, le livre Une patate à vélo, de l’illustratrice et auteure Élise Gravel, a conquis le cœur des familles québécoises depuis sa sortie en 2016.

Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse

Or voilà que le livre, qui s’est vendu jusqu’ici à quelque 60 000 exemplaires, vient d’être adapté en jeu de société — avec brio, disons-le — par l’éditeur québécois Randolph.

« Le jeu, c’est comme mon livre, mais avec beaucoup plus de pages et qu’on aurait déchiré en deux », lance Élise Gravel.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Aperçu de ce que comporte le jeu Une patate à vélo vient

En effet, dans ce jeu collaboratif pour 3 à 6 ans, les joueurs se retrouvent devant deux piles d’une cinquantaine de cartes colorées à souhait : d’un côté des personnages et de l’autre, des actions. Après avoir tourné une carte de chaque pile, les joueurs doivent voter, en secret, pour déterminer si l’énoncé est possible ou non.

Un escargot qui pète, ça se peut ou pas ? S’il y a unanimité, les joueurs avancent leur pion sur la planche de jeu. Sinon, le pion reste en place. Ils ont 15 tours pour atteindre, ensemble, la pastille des huit points. Mais comme l’explique le concepteur du jeu et directeur de l’édition chez Randolph, Joël Gagnon, le score est très secondaire dans Une patate à vélo.

« Tout le plaisir est dans la surprise des associations créées par les cartes. Il n’y a jamais de temps morts. Les enfants réagissent à la combinaison qui est créée, puis il y a le plaisir de voter en secret et les joueurs rient de nouveau quand on révèle les réponses ! C’est d’une simplicité désarmante. »

Pour le parent, ce jeu offre le privilège de rentrer dans la tête de son enfant. C’est magique.

Joël Gagnon, créateur du jeu Une patate à vélo

Il cite cet exemple tiré d’une partie avec ses deux enfants de 3 et 4 ans : une grand-maman qui boit du café, est-ce que ça se peut ? « Mes deux enfants ont dit non, car leur grand-mère, la seule grand-mère qu’ils connaissent, boit du thé ! Ils avaient raison, à leur façon… C’est vraiment une question de perception ! »

« Les combinaisons soulèvent souvent des discussions en famille, ajoute Joël Gagnon. On a travaillé pour que le jeu ne soit pas tout blanc ou tout noir. Au contraire, on voulait que les associations tombent parfois dans des zones grises où tout le monde n’a pas la même interprétation. Par exemple, selon que tu crois ou non aux monstres, tu votes différemment à la phrase : un monstre qui rit, est-ce que ça se peut ? »

Des tas de combinaisons loufoques

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Le jeu d’Élise Gravel comporte une centaine de cartes différentes.

La centaine de cartes différentes permet de créer toutes sortes de combinaisons loufoques (ou possibles !) comme dans le livre d’Élise Gravel. Cette dernière avoue avoir hésité avant de se lancer dans l’aventure. « Quand Joël m’a contacté, j’étais dans un moment où j’étais tannée des produits dérivés, des gens qui voulaient faire tout et n’importe quoi avec mes illustrations. Mais après avoir lu le concept, j’ai réalisé que c’était vraiment une bonne idée ! C’est n’est pas une bébelle, ce n’est pas jetable ; c’est un jeu qui demande de la créativité et qui est drôle. » Le jeu a de plus été conçu et fabriqué au Québec, ce qui était important pour l’illustratrice.

Élise Gravel a collaboré au développement du jeu, proposé des nouveaux personnages (même si la patate, la tomate ou le cornichon du livre original sont aussi de la partie), et conçu toutes les illustrations. Il s’agit du premier jeu de société auquel elle est associée. « Je ne suis pas une super joueuse. J’aime surtout les jeux qui mêlent l’absurde et la créativité. Une patate à vélo, c’est le genre de jeu qu’on aurait eu dans ma famille quand ma fille était petite ! Là, elle a 15 ans… Mais je trouve que c’est un super jeu familial pour le confinement ! »

Difficile de lui donner tort. Avec ses illustrations rigolotes, ses règles simplissimes et son matériel de grande qualité, cette petite boîte cartonnée a tout pour devenir une compagne essentielle de bien des familles pendant le confinement. Et longtemps après.

Une patate à vélo

Nombre de joueurs : de 2 à 4

Âge : de 3 à 6 ans

Durée : 20 minutes

Auteurs : Joël Gagnon et Élise Gravel

Éditeur : Randolph

Prix : 27 $