Avant que la pandémie nous tombe sur la tête, les jeux d’évasion grandeur nature avaient la cote au Québec. Les entreprises étaient nombreuses, les thématiques abordées l’étaient tout autant…

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

En attendant de pouvoir accueillir de nouveau des visiteurs, Défi-Évasion (qui possède une succursale à Lévis et une à Québec) a conçu quatre jeux d’évasion (un cinquième est attendu bientôt) à résoudre à la maison. Pas besoin de cadenasser de portes, tout se fait en ligne, sur un ordinateur, une tablette ou un cellulaire.

Nous avons testé deux des jeux offerts.

CAPTURE D’ÉCRAN DE LA NUIT DES MONSTRES

Un des casse-têtes de La nuit des monstres, par Défi-Évasion

La nuit des monstres est de niveau intermédiaire et s’adresse aux 8 ans et plus. L’objectif des joueurs est de chasser les monstres qui ont trouvé refuge dans la chambre d’un enfant. Pour y arriver, ils doivent déchiffrer des messages codés, résoudre des casse-têtes et user de leur sens de l’observation. Chaque fois, ils accèdent à un code qui, s’il est juste, les fera accéder au niveau suivant. Les créateurs ont prévu une grille de codes possibles qui permettent de savoir aisément si la réponse trouvée a du sens. Ou pas. Il faut compter 90 minutes pour terminer le jeu.

Un peu plus difficile

Les portes de l’inconnu est de niveau intermédiaire difficile et dure entre 2 et 3 heures. Ici, il faut récupérer des sources d’énergie (sous la forme de fusibles) pour éviter une déchirure spatiotemporelle. Cette fois, un système de runes vient s’ajouter au principe de jeu. Les énigmes sont plus difficiles, mais il est possible de recourir aux indices pour s’en sortir.

Pour jouer, il faut acheter le chapitre qui nous intéresse sur le site de Défi-Évasion. On accède ensuite à un code qui déverrouillera la partie. Le nombre de joueurs pour un même code peut aller jusqu’à six (il faut prévoir idéalement un ordinateur par joueur). Prix : 20 $ par jeu, taxes incluses.