(Tokyo) Garder les enfants à domicile pendant l’état d’urgence, grâce à de vieilles consoles de jeu, c’est le pari de l’association japonaise du jeu vidéo rétro, qui va distribuer cent consoles Super NES de Nintendo aux familles qui le demanderont.

Agence France-Presse

« Avis de livraison de produit d’urgence », écrit l’association sur son site internet, où elle annonce qu’elle enverra ses consoles à 100 foyers comptant des enfants de moins de 16 ans, alors que l’état d’urgence a été décrété jusqu’au 6 mai dans l’archipel afin de contenir la pandémie de COVID-19.

« Beaucoup d’enfants restent à la maison à cause de la pandémie et nous voulons qu’ils s’amusent avec des jeux qui ont rendu accro la génération de leurs parents », explique l’association.

La console sera livrée, après tirage au sort parmi les inscrits, avec son câble d’alimentation, son adaptateur, sa manette et deux des jeux mythiques de la console historique, Donkey Kong Country et Final Fantasy 6.

L’association précise qu’il s’agit de consoles d’occasion, remises en état. Elles ont également été, autant que possible, nettoyées et désinfectées.

Les familles intéressées ont jusqu’à la fin de la semaine pour faire une demande par courriel.

Sortie en 1990 au Japon, 1991 en Amérique du Nord et 1992 en Europe, la Super NES a été la console phare des années 90, vendue à près de 50 millions d’exemplaires dans le monde jusqu’à l’arrêt de sa production, au tout début des années 2000.

Elle est considérée aujourd’hui comme un objet culte et Nintendo l’a reproduite fin 2017, sous le nom Super NES Mini, un an après avoir ressorti sa NES mini, avec des ventes qui ont désormais dépassé celle de la Wii U, vendue à 13,5 millions d’exemplaires entre 2012 et 2017.

Sega et Sony se sont également aventurés sur le marché du rétro gaming ces deux dernières années, ressortant des versions « mini » de certaines de leurs consoles, respectivement la Megadrive et la première PlayStation.