C’est jeudi, à Montréal, qu’ont été remis Les Lys, ces prix jadis connus sous le nom des Trois Lys qui couronnent depuis 11 ans les meilleurs jeux de société vendus au Québec.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Le jury — composé de joueurs passionnés, de blogueurs, de propriétaires de pubs ludiques ou de boutiques spécialisées — a fait un choix parmi tous les jeux disponibles en langue française au Québec entre juillet 2018 et juin 2019 et dont le nom de l’auteur est bien indiqué sur la boîte.

Le prix Lys Enfant a été attribué au jeu Zombie Kids Évolution, destiné aux 7 ans et plus. La thématique : des zombies ont envahi l’école et les jeunes doivent s’unir pour les chasser. « L’auteur a revisité ce jeu qui avait paru dans sa version coopérative de base en 2013 », explique Simon Vigneault, président de l’organisme Ludopolis qui chapeaute Les Lys, en plus d’être chargé de la programmation du festival Montréal joue. « Dans cette nouvelle version, le jeu évolue au fur et à mesure des parties. Dès qu’on accomplit une mission, on doit ouvrir une enveloppe contenant de nouvelles règles de jeu. On s’est aperçus que les jeunes voulaient jouer encore et encore pour pouvoir ouvrir toutes les enveloppes. »

Le prix Lys Grand Public a été remis à Chronicles of Crime – enquêtes policières, un jeu coopératif de un à quatre joueurs, de 12 ans et plus, qui deviennent, le temps d’une partie, inspecteurs de la police de Londres. « C’est un jeu qui s’inscrit bien dans la mode des jeux d’enquêtes et d’énigmes, dit Simon Vigneault. C’est une belle combinaison du jeu de plateau et du jeu vidéo : le jeu nécessite des applications car les indices sont fournis sur un téléphone intelligent, ce qui permet de réutiliser le matériel plusieurs fois. C’est un jeu très rafraîchissant. » La boîte d’origine comprend cinq scénarios à résoudre.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Le Lys Grand Public : Chronicles of Crime – enquêtes policières

Pour les passionnés

Finalement, le prix Lys Passionné est allé aux Charlatans de Belcastel, un jeu de gestion de risque pour les 10 ans et plus. Lors du bazar de Belcastel, les joueurs-charlatans tentent de fourguer leurs potions miracles pour guérir tous les maux imaginables. Mais ils doivent savoir s’arrêter avant de faire exploser la marmite avec un ingrédient de trop ! 

C’est un excellent jeu de transition pour quelqu’un qui a envie de passer du jeu grand public à un jeu plus évolué. La mécanique du jeu est simple dans ses actions, mais se complexifie par les possibilités qui s’offrent aux joueurs.

Simon Vigneault, président de l’organisme Ludopolis, à propos du jeu Charlatans de Belcastel

Fait à noter, ce jeu a remporté les honneurs en 2018 lors du Spiel des Jahres, les Oscars des jeux de société à l’échelle internationale. Pour 2019, les jeux récompensés en juillet dernier (et qui sont en vente en français au Québec) sont Just One et Wingspan.

Le jury des Lys a aussi attribué au Québécois Thomas Dagenais-Lespérance le prix de la Personnalité ludique de l’année. « C’est un jeune prodige dont le jeu, Decrypto, est considéré comme un des meilleurs jeux de party au monde, et ce, moins de deux ans après sa sortie, dit M. Vigneault. Il vient aussi de sortir un jeu — Wayfinders — chez un éditeur américain, qui n’est pas encore disponible en français. Il en a aussi un autre attendu pour la prochaine année. C’est impressionnant quand on pense qu’il n’a pas encore 30 ans. »