Le parc Jean-Drapeau est envahi ce week-end par des centaines de Pokémon, dont certains n’ont jamais mis leurs pattes en nos terres.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

En fait, ce sont surtout les dresseurs de Pokémon que l’on peut voir en grand nombre sur les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame, car ils ont été des milliers à s’inscrire au festival Pokémon GO Safari Zone, qui se déroule jusqu’à demain – l’évènement affiche toutefois complet.

C’est la première fois que le festival est organisé au Canada, après des arrêts aux États-Unis, en Allemagne et au Brésil, notamment. De nombreux amateurs de Pokémon venus de l’étranger ont ainsi fait le voyage à Montréal dans l’espoir de chasser quelques spécimens rares, de s’entraîner à dresser et de participer à des ateliers.

Lancée en 2016 par Niantic, l’application mobile de réalité augmentée connaît actuellement un regain de popularité, après un incroyable engouement initial.