Chaque semaine, La Presse présente une sortie familiale inusitée à faire au Québec. Aujourd’hui : une aventure autoguidée en scooter électrique.

Maude Goyer
Collaboration spéciale

C’est quoi ?

Se balader dans des villes et villages en scooter électrique, explorer des coins méconnus, participer à un jeu-questionnaire et découvrir des faits historiques : le « scootrek » rassemble tout ça !

Offert par Géo-Explora en Outaouais (à Montebello et à Old Chelsea) et dans les Laurentides (à Mont-Tremblant), le scootrek allie aventures et apprentissages en famille. Les participants se baladent en scooter en suivant un itinéraire dicté par l’iPad. Ils font de 16 à 18 arrêts, où ils répondent à des questions puis écoutent une capsule d’information sur la géographie ou l’histoire de chacun des sites. Une petite formation est donnée en début d’activité et il faut prévoir environ deux heures pour faire le parcours.

Pour qui ?

Dès l’âge de 4 ans, les enfants peuvent monter sur le scooter en compagnie d’un parent. « Nous fournissons des casques, des dossards et des harnais au besoin », explique Daniel Crevier, président-directeur général de Géo-Explora.

PHOTO MARILOU MOLES, FOURNIE PAR SCOOTREK

Le véhicule est muni de deux roues à l’avant et une à l’arrière.

Les adolescents de 14 ans et plus munis d’un permis de conduire (scooter, auto ou moto) peuvent conduire un scooter. Il faut mesurer minimalement 152 cm (5 pieds). La vitesse du scooter électrique ne va pas au-delà de 45 km/h. « Le véhicule est muni de deux roues à l’avant et une à l’arrière », explique M. Crevier.

On aime

Le silence ! En plus de n’émettre aucun gaz polluant, l’écoscooter ne fait pas de bruit. « C’est vraiment le fun à conduire, indique M. Crevier. Les gens me disent à quel point ils ont l’impression d’avoir 15-16 ans de nouveau lorsqu’ils sont au volant. »

Le petit plus : l’activité ressemble à un rallye historique et cela ajoute une dimension éducative au côté ludique.