En 2009, l'illustratrice et autrice Élise Gravel faisait rire les nouvelles mamans avec son livre Les joies de la maternité (poil au nez), écrit en collaboration avec Caroline Allard (Mère indigne). Parce que, 10 ans plus tard, la pression que ressentent les mères ne s'est pas relâchée, les Éditions Somme toute ont décidé de rééditer ce guide qui se veut un pied de nez aux livres de puériculture. Élise Gravel, mère de deux filles âgées de 11 et 14 ans, commente certains thèmes qui y sont abordés.

Publié le 4 avr. 2019
VALÉRIE SIMARD LA PRESSE

La grossesse, ce paradis

« C'est un cas vécu. J'étais dans un cours de yoga prénatal et je trouvais que toutes les mères essayaient d'avoir l'air tout à fait épanouies ou l'étaient, je ne sais pas. Mais cette espèce d'ambiance que tout est merveilleux, que c'est le paradis d'être enceinte. Je me sentais poche parce que j'avais plein de difficultés. J'étais contente, mais je trouvais ça rushant. Quand je l'ai dit, il y a eu un gros silence. Après, il y a des filles qui ont dit : c'est vrai que c'est tough. J'étais très stressée et j'avais l'impression d'être la seule. C'est dangereux d'être stressée pendant la grossesse, on se le fait dire aussi. Et je me demandais : qu'est-ce qui cloche avec moi ? Est-ce que je ne suis pas normale ? Finalement, ben non. Mais on ne le dit pas. Tu as l'air d'être mal partie si tu n'es pas toujours contente. »

Mon bébé est plus fort que le tien

« On faisait beaucoup ça, mon amie et moi. Mais la comparaison de ce que nos bébés sont capables de faire, je l'ai vécue avec beaucoup de mamans. C'est comme si c'est toi qui es une réussite comme mère si ton bébé est capable de se tourner ou de parler avant le temps. À l'âge qu'ont mes filles, je n'ai plus du tout cette pression. Mais c'est long avant que ça disparaisse, cette impression que c'est toi qui es valorisée par ce que fait ton enfant. Je me souviens que je me sentais constamment mal parce que mon enfant était moins rapide à atteindre tel stade de développement. Je capotais. Je me demandais : qu'est-ce que j'ai fait de pas correct ? Est-ce que je ne suis pas assez impliquée ? »

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

L'illustratrice et autrice Élise Gravel réédite son livre Les joies de la maternité (poil au nez).

De l'équitation dès 6 mois

« Il y a une urgence d'inscrire son enfant à des activités. Il faut qu'il prenne des tonnes de cours et qu'il soit en avance dans tous les domaines. Tout est censé être éducatif dès la naissance. On a suivi les cours de piscine, mais ça n'a pas marché fort, fort. Quand ma fille était bébé, elle n'aimait pas du tout être dans la piscine. On s'est dit : on va juste essayer de passer au travers nos journées normales et le reste viendra plus tard. On n'a jamais vraiment embarqué là-dedans et je suis vraiment contente. Je le vois autour de moi. Il y en a que c'est depuis la naissance et ça n'a jamais changé. C'est juste qu'il y a des cours qui se sont ajoutés ! »

IMAGE TIRÉE DU LIVRE LES JOIES DE LA MATERNITÉ (POIL AU NEZ)

Mon bébé est plus fort que le tien

L'allaitement à tout prix

« C'était la plus grosse pression qu'il y avait partout autour de moi. J'entendais le message : un allaitement qui ne fonctionne pas, ça n'existe pas. Ils nous disaient ça partout à la clinique d'allaitement. Mon allaitement a très bien été. C'est un cas vécu parce que j'observais le stress chez mes amies et les autres mamans à la clinique d'allaitement. J'en voyais, des mères pour qui ça ne marchait pas, pour toutes sortes de raisons. [...] La mère était dans une souffrance épouvantable. Ce n'est pas vrai qu'un allaitement qui ne marche pas, ça n'existe pas. Dire ça aux mères, c'est cruel. Les amies qui n'avaient pas réussi se sentaient comme des losers parce qu'on leur avait dit : ça ne se peut pas, c'est juste que tu n'as pas fait tout ce que tu pouvais. C'est pas pour rien qu'il y avait des nourrices dans le temps. Il y avait des mères qui n'étaient pas capables d'allaiter. Ils seraient morts, leurs enfants. J'avais écrit une lettre ouverte à ce sujet et je me suis fait tellement rentrer dedans par le mouvement pro-allaitement. Je comprends. C'est important. Mais de ne pas écouter celles qui ne sont pas capables, qui doivent faire un choix difficile et qui ont besoin de soutien... »

IMAGE TIRÉE DU LIVRE LES JOIES DE LA MATERNITÉ (POIL AU NEZ)

De l'équitation dès 6 mois

Sur une note plus légère...

« Le mouche-bébé, c'est dégueulasse ! Il faut qu'on fasse des affaires dégueulasses quand on est parent. Mais j'espère que le livre présente des trucs plus positifs sur la maternité. C'est quand même drôle d'être parent. Il y a beaucoup de fun. Le but du livre est de dédramatiser tout ce qui est difficile. »

IMAGE TIRÉE DU LIVRE LES JOIES DE LA MATERNITÉ (POIL AU NEZ)

L'allaitement à tout prix

IMAGE TIRÉE DU LIVRE LES JOIES DE LA MATERNITÉ (POIL AU NEZ)

Les joies de la maternité (poil au nez)