Pour s’évader le temps d’une soirée, dans le confort de son foyer, pourquoi ne pas découvrir un pays en mangeant un de ses plats typiques devant un film qui nous y fait sentir ? Aujourd’hui, les suggestions d’accords « mets-films » des sœurs Hyunsun et Hyunmi Jo.

Catherine Handfield Catherine Handfield
La Presse

Quand Hyunsun Jo et Hyunmi Jo étudiaient à l’Université Concordia, elles rêvaient d’un petit restaurant de proximité où elles pourraient manger santé. Après leurs études, les deux sœurs jumelles originaires de la Corée du Sud ont décidé de l’ouvrir, ce restaurant. Elles l’ont appelé le Comptoir Koyajo.

Pour la recette coréenne, Hyunsun et Hyunmi y vont d’une suggestion commune, un plat qui les ramène directement à leur enfance : le japchae, qu’on peut traduire par « légumes mélangés ». Quand leur mère cuisinait un japchae – un sauté de légumes et de nouilles transparentes à base de patate douce –, c’était signe d’un grand jour : un anniversaire, l’Action de grâce, le jour de l’An. « Bien sûr, vous pouvez le cuisiner à toute autre journée si vous êtes prêts à couper beaucoup de légumes ! », dit Hyunsun Jo.

Sa sœur et elle proposent aujourd’hui une version végétarienne du plat, avec des champignons shiitakes à la place de la viande.

> Consultez la recette des sœurs Hyunsun et Hyunmi Jo

Quant au film à regarder en dégustant son japchae, les sœurs Jo ne s’entendent pas, elles vous feront donc une suggestion chacune.

Hyunmi propose Parasite, une comédie noire de Bong Joon-ho. Parasite est passé à l’histoire en février en remportant l’Oscar du meilleur film, premier film tourné dans une autre langue que l’anglais à mériter cet honneur. Selon Hyunmi, Parasite illustre bien le fossé cruel entre les riches et les pauvres dans nos sociétés modernes. « L’histoire racontée dans le film est aussi époustouflante », dit-elle.

Hyunsun, pour sa part, a adoré Assassination, un film d’espionnage sorti en 2015. « J’ai été fascinée par le fait que le film soit basé sur une histoire vraie, dit-elle. J’ai réalisé la chance que j’ai de vivre à notre époque et non dans les années 1940. Regardez le film ; vous comprendrez ce que je veux dire. » Qui plus est, il met aussi en scène son actrice coréenne préférée, Jun Ji-hyun.