C’est par dizaines que les enfants nous ont fait parvenir des messages pour nous raconter leur vie en confinement. Nous leur donnons ici la parole afin qu’ils nous expliquent, dans leurs mots, comment ils perçoivent cette situation qui bouleverse leur quotidien.

La Presse

Petits bonheurs

Je me sens bien à jouer à la maison. Je joue aux jeux vidéo. Je joue dehors. Je joue aux Legos. Quand je suis enfermé chez-moi, je suis content. Je fais l’école à la maison et j’ai toujours hâte à la collation !

Olivier Cyr, 8 ans

Écoles fermées ? Pas si amusant, finalement…

Nous sommes confinés à cause de la COVID-19 (comme presque tous les Québécois). Je trouve ça quand même cool de ne pas aller à l’école, car maintenant j’ai tout mon temps pour lire, jouer aux jeux vidéo, regarder la télé, regarder des vidéos sur YouTube et jouer dehors. Mais je trouve ça VRAIMENT très, très plate de ne pas pouvoir jouer, ou même voir mes amis ! ! ! Sur le coup, j’ai été content que les écoles soient fermées, mais avec du recul, c’est un peu plate qu’elles soient fermées, car je ne peux pas me faire de nouveaux amis et apprendre de nouvelles choses. Mais malgré tout, nous faisons l’école à la maison et je suis heureux d’être avec ma famille.

Raphael Cyr, 10 ans

Rester patients

Je vous écris cette lettre pour parler de mon confinement. On fait des tâches, comme à l’école. On a moins de commissions et ma mère écoute la conférence de presse. Quand mes grands-parents arrivent de Floride, on ne peut pas les toucher. Des fois, je m’ennuie de mes amis, des fois de mes cousines, mais il faut qu’on reste patients. Pour passer le temps, toute ma famille fait un gros ménage de la maison. J’aime quand mon père travaille à la maison parce qu’on peut le voir et il nous raconte ce qu’il fait.

Je souhaite que tout le monde reste en santé.

Sarah Gauthier, 10 ans

Les tâches ? Ouache !

À cause du coronavirus, c’est comme des vacances, mais sans les activités spéciales. Je ne peux plus voir mes amies, même Aurélie qui habite à côté de chez nous. Ma mère a fait un horaire : un peu d’école chaque matin, des longues promenades en vélo et des recettes à faire ensemble.

On fait des tâches : ouache… c’est moins l’fun ! Pis du bricolage.

J’ai hâte d’aller à l’école.

Delphine Racette, 7 ans, Terrebonne

Petites inquiétudes

Depuis le début du confinement, je me sens bien même si des fois j’aimerais voir mes amis, car je ne trouve pas qu’en virtuel c’est la même chose qu’en vrai.

Ma famille et moi avons établi un horaire pour la période de confinement. Le matin, ma sœur et moi pouvons faire ce que nous voulons, mais l’après-midi nous devons aller jouer dehors, car mon père travaille de la maison.

Je suis en sixième année au bain linguistique et j’ai commencé mon année en anglais. J’ai donc débuté ma partie en français à la fin du mois de janvier. Je n’ai pas beaucoup fait de sixième année. Je suis un petit peu anxieux, car j’ai peur de ne pas avoir fait les apprentissages nécessaires pour le secondaire un.

Je crois que notre gouvernement fait bien les choses et comme on dit : « Ça va bien aller ».

Olivier Turgeon, 11 ans

Du temps en famille

Je fais l’école à la maison de 9 h à 12 h. On ne se concentre pas vraiment sur l’éducation physique ni les arts, mais plus sur l’anglais, le français, les maths, les sciences et l’univers social, car ces matières sont plus importantes. Mon école a mis les travaux à distance et nous pouvons communiquer chaque jour avec nos enseignantes. Après avoir fini mes devoirs, je mange, et mes parents nous ont acheté plein de choses pour le confinement alors je fais des jeux et des activités artistiques. J’aide mes parents à faire le souper, ce que je ne faisais presque jamais parce que je n’avais pas le temps. Le soir, je lis et après on écoute un film, ce qui est très différent d’avant.

Ce qui me manque le plus de l’école, ce sont mes amies. Même si je suis stressée par la COVID-19, je suis contente parce que je passe plus de temps avec ma famille.

Agathe Robitaille, 10 ans, Rawdon

Et mes grands-parents ?

Le coronavirus me fait peur pour mes grands-parents et me stresse aussi pour le retard qu’on va prendre à l’école. À cause de la COVID-19, je travaille sur mes prochains travaux scolaires, je lis et je relaxe un peu devant la télé, mais on profite aussi de ce moment en famille pour nous amuser et jouer à des jeux de société.

Alexe Truesdell-Ouellet, 10 ans

Tirer le meilleur de la situation

Moi, je trouve que c’est ennuyant de ne pas pouvoir voir mes amis d’école, mais c’est une belle opportunité de pouvoir rester à la maison avec ma petite famille. Cette situation est exceptionnelle, car elle ne se reproduira plus jamais dans notre vie, c’est pourquoi je veux trouver du positif. Lavez-vous les mains et gardez le contact avec vos proches seraient mes conseils.

Lili Bissonnette, 9 ans