Incontestablement une boîte de nuit, le Flyjin, bar « caché » du Vieux-Montréal ouvert en 2013, est loin de n’être que cela. Car son menu de type izakaya vaut vraiment le détour, encore plus depuis qu’un nouveau chef exécutif a pris les commandes de la cuisine depuis la récente réouverture.

Publié le 5 mai
Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Daniel Ken est né à São Paulo et a accumulé 15 d’expérience en cuisine, que ce soit dans certains des restaurants japonais les plus réputés du Brésil (Nagayama, Kitchin) ou dans des pays comme l’Italie, le Quatar et le Japon. Il aime marier les influences nipponnes et sud-américaines ; dans l’assiette, le résultat est plus que probant.

  • Un hamachi ponzu tout en délicatesse

    PHOTO FOURNIE PAR LE FLYJIN

    Un hamachi ponzu tout en délicatesse

  • De belles bouchées pour commencer le repas que ces mini-tacos croustillants au saumon ou au homard.

    PHOTO FOURNIE PAR LE FLYJIN

    De belles bouchées pour commencer le repas que ces mini-tacos croustillants au saumon ou au homard.

  • Parmi les autres fruits de mer, on propose crevettes et huîtres.

    PHOTO FOURNIE PAR LE FLYJIN

    Parmi les autres fruits de mer, on propose crevettes et huîtres.

  • Le chef brésilien Daniel Ken est désormais à la tête des cuisines du Flyjin.

    PHOTO FOURNIE PAR LE FLYJIN

    Le chef brésilien Daniel Ken est désormais à la tête des cuisines du Flyjin.

  • Les cocktails valent aussi le détour, comme celui-ci, à base de matcha.

    PHOTO FOURNIE PAR LE FLYJIN

    Les cocktails valent aussi le détour, comme celui-ci, à base de matcha.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On salue les ingrédients de qualité, particulièrement les poissons, fondants et d’une fraîcheur irréprochable, dans les sashimis et makis. Le ceviche à la pastèque — thon, saumon, avocat, melon d’eau, cornichon japonais —, tout en fraîcheur, goûte l’été ; les mini-tacos croustillants de homard avec leur guacamole au yuzu sont des gourmandises divines aussitôt englouties ; un hamachi ponzu révèle toute la technique et la précision à l’œuvre en cuisine, permettant d’élever un plat en apparence simple vers d’autres cieux.

Il faut accompagner le tout d’un des cocktails maison, qui vous sortiront de vos habitudes, œuvre du mixologue Luigi Passero, tous réalisés à partir de sirops maison frais du jour.

Pour profiter d’une ambiance plus feutrée, on descend dès l’ouverture, à 19 h, les escaliers menant sous le niveau de la terre, menant à l’espace dominé par un long bar circulaire et des murs de briques.

Un endroit unique qui n’a pas son pareil à Montréal, à (re)découvrir, du mercredi au samedi, de 19 h à 23 h, pour profiter du menu et des cocktails.

417, rue Saint-Pierre, Montréal

Consultez le site du Flyjin