La critique de restaurants prend un nouveau virage à La Presse. Comme toujours, nos critiques vous racontent leur expérience en soulignant les bons et, parfois, les moins bons coups. Mais nous vous expliquons désormais le choix d’un restaurant ou d’un autre. Nous vous présentons aussi l’équipe en salle et en cuisine. Cette semaine : Chez Simon cantine urbaine

Publié le 4 déc. 2021
Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Pourquoi en parler ?

Parce que la restauration ne se résume pas qu’aux tables gastronomiques et aux bistros, on avait envie de sortir de nos habitudes pour notre critique cette semaine. Parce que, parfois – surtout lorsqu’il fait noir de bonne heure et que la motivation à cuisiner ou à sortir n’est pas à son apogée –, tout ce dont on a envie, c’est de mordre à pleines dents dans un burger juteux et de manger une poutine bien grasse, sans une once de culpabilité. Et parce que Chez Simon cantine urbaine, un casse-croûte du quartier Tétreaultville qui invite à sa table les saveurs du Sud-Ouest américain, a vu son Burger Bacon+Bacon+Bacon remporter le vote du public à Montréal – et s’est même classé deuxième au Canada – lors de la dernière édition de la Semaine du burger.

Qui sont-ils ?

  • Alexandre Clément et Simon Jodoin-Bouchard, copropriétaires de l’établissement

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Alexandre Clément et Simon Jodoin-Bouchard, copropriétaires de l’établissement

  • La petite équipe de Chez Simon cantine urbaine : Julien Labranche, Roxane Arsenault, Flavie Langlois, Alexandre Clément, Simon Jodoin-Bouchard, Léa Allard et Josée Roxanne Brousseau

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    La petite équipe de Chez Simon cantine urbaine : Julien Labranche, Roxane Arsenault, Flavie Langlois, Alexandre Clément, Simon Jodoin-Bouchard, Léa Allard et Josée Roxanne Brousseau

  • Les médailles et les trophées remportés par Simon Jodoin-Bouchard

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Les médailles et les trophées remportés par Simon Jodoin-Bouchard

1/3
  •  
  •  
  •  

L’homme de la situation ici donne son nom à l’établissement. Simon Jodoin-Bouchard a lancé Chez Simon cantine urbaine avec son partenaire Alexandre Clément le printemps dernier. Passionné de barbecue et particulièrement de cuisine du Sud-Ouest américain, il est aussi à la tête de S.J.B. BBQ, spécialisée dans les sauces et épices à frotter (rubs) BBQ, a cosigné le livre Le BBQ pour les nuls et participé à nombre de compétitions chez nos voisins du Sud – au resto, un meuble où trônent fièrement médailles et trophées en témoigne. Il est accompagné par une petite équipe, qu’il cherche à agrandir, mais, comme tout le monde, la pénurie de main-d’œuvre lui complique la tâche. Parmi elle, sa copine, Léa Allard, qui l’épaule dans cette aventure.

Notre expérience

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Le local étroit de Chez Simon cantine urbaine

C’est vendredi, il fait froid, il fait noir, la semaine a été longue et chargée, et notre panse gronde ! Pas une seconde à perdre, on saute dans la voiture, direction est de la ville. Notre petite famille de trois prend place sur les tabourets qui longent le long bar offrant la vue sur la cuisine ouverte dans cet étroit local de 24 places : en plus du bar, une grande table à l’avant, et quelques petites tables hautes pour deux, le long du mur.

Dans cet établissement du quartier Tétreaultville, on vous accueille simplement et amicalement. Après avoir consulté le menu – et l’ardoise au mur, déclinant les quatre sortes de poutine de la maison –, on commande directement à la caisse. Quelques instants plus tard, nos assiettes, généreuses, atterrissent devant nous alors que la musique rock, punk ou métal joue – pas trop fort, mais assez pour que fiston trouve cela extrêmement divertissant, en parts égales avec le grand écran devant lui, où Léa lui a gentiment offert de mettre une émission de son choix, sans son cette fois, merci.

Le chef a fait le choix de combiner l’esprit de la cantine québécoise, et les essentiels de son menu – burger, hot dog, poutine, frites… –, et les saveurs typiques de la cuisine du Sud-Ouest américain. Cette fusion québécoise et tex-mex fonctionne parfaitement bien et apporte sa touche unique à cet endroit. Par exemple, La Vega est un mélange de frites garnies de guacamole, de frijoles, de crema chipotle et de jalapeños. Le Hot God, quant à lui, met en vedette une saucisse fumée maison jalapeños et cheddar, accompagnée de queso et d’une sauce jalapeños et cayenne.

Encore une fois, notre tendance à commander beaucoup trop de nourriture se confirme – un jour, il faudra se pencher sur ce problème ! En attendant, nous contemplons, interdits, le Chili Cheese Fries, le Smash Burger, le Patty Melt Extra Cheesy, l’immense poutine All Dress, sans oublier la généreuse portion de frites croustillantes et le grilled cheese commandés pour l’enfant... en nous demandant dans quel état nous allons sortir de là. Plein jusqu’aux oreilles, c’est certain.

Sorte de poutine italienne à la mexicaine, le Chili Cheese Fries est un incontournable du menu, avec ses frites nappées de chili maison (cuisiné à partir de piments séchés aquario et pasilla de oaxaca, qui lui confèrent une belle profondeur), crème sure, fromage tex-mex et coriandre – une réussite, qui risque de détrôner la poutine dans votre cœur.

Le burger, lui, est donc sous forme « smash », cette façon de faire, très répandue aux États-Unis, où la boulette est « écrabouillée » sur le gril. Résultat : croustillante à l’extérieure, mais encore juteuse à l’intérieur. Celui spécialement conçu pour la Semaine du burger n’est pas au menu, mais le Smash Burger est tout ce qu’un burger doit être : explosant de saveurs, jouant avec les textures, juteux à souhait. On sait déjà, en y mordant, qu’on voudra y revenir lorsque l’envie d’un bon burger nous reprendra.

Le secret se trouve dans les détails qui font la différence : la viande, toujours hachée fraîche du jour par les voisins 3A Boucherie Gourmet ; le pain aux patates de la marque Martin’s, célèbre de l’autre côté de la frontière, hyper moelleux ; une sauce dont on n’a pas pu voler de secrets, mais qui contient notamment une sauce BBQ maison ; des petits cornichons sucrés et des oignons caramélisés ; et finalement, un capicollo en remplacement du traditionnel bacon. Vraiment, difficile de faire mieux.

Le Patty Melt Extra Cheesy (un grilled cheese avec une boulette à l’intérieur) combine cheddar américain, provolone et sauce maison, et vient dans un pain blanc « Texas Toast », tranché plus épais, qui accompagne de nombreux plats au Texas. Selon chéri, il était délicieux ; comme il l’a englouti sans même penser à nous faire goûter, on le croira sur parole !

Et la poutine, maintenant ? L’All Dress est absolument décadente, avec une touche originale appréciée. La sauce, crémeuse et légèrement piquante, est un mélange de sauce à poutine et de sauce Sud-Ouest. Ajoutez à cela du capicollo haché, des oignons caramélisés, la saucisse maison et une double portion de fromage et vous obtenez un résultat assez mémorable… dont on aura gardé les restes pour le lendemain. Et oui, elle était encore tout aussi satisfaisante !

Dans notre verre

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE CHEZ SIMON CANTINE URBAINE

Quelques bières signées par la Brasserie du Bas-Canada sont proposées sur place.

Côté alcool, on trouve ici une belle sélection de bières de microbrasseries québécoises, certaines plus connues, d’autres qui raviront les connaisseurs : Dieu du Ciel !, Brasserie Mille-Îles, Brasserie Alpha, Toltèk Brasseur Artisan, Brasserie du Bas-Canada, Messorem Bracitorium… À cela s’ajoutent des boissons gazeuses et quelques jus.

Combien ?

De 6 $ à 11 $ pour ce qui vient entre deux tranches de pain ; de 7 $ à 15 $ pour les frites et leurs déclinaisons. Pour environ six personnes, on propose le « Have It All », qui rassemble à peu près tout le menu, pour 80 $.

Bon à savoir

La salle à manger est petite, mais on peut aussi passer au resto Chez Simon cantine urbaine pour une commande à emporter. Pas de service de livraison ou de possibilité de commander à l’avance, toutefois : il faut se déplacer pour en profiter !

Information

Chez Simon cantine urbaine est ouvert du mercredi au dimanche à partir de 11 h.

8517, rue Hochelaga, Montréal

Consultez la page Facebook de Chez Simon cantine urbaine