Le restaurateur David McMillan (Joe Beef, Liverpool House) a annoncé mercredi au quotidien Montreal Gazette qu’il quittait l’industrie.

Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse

Le chef de renommée internationale a confié être en colère et épuisé. David McMillan a travaillé en restauration pendant plus de 30 ans. Avant de vendre ses parts à ses partenaires Frédéric Morin et Allison Cunningham, M. McMillan était copropriétaire du restaurant Joe Beef, du Liverpool House, du Vin Papillon, du Vinette, ainsi que du McKiernan. Dans le passé, il avait affirmé vouloir se retirer de l’industrie à 50 ans, un âge qu’il a atteint récemment.

Depuis quelques années, David McMillan possède une terre à Saint-Armand, en Estrie, où il cultive des légumes. Le chef s’implique aussi dans le monde du vin. Ce dernier a récemment acheté une propriété à Pointe-Claire, afin de se rapprocher de ses trois enfants.

« C’est peut-être juste une pause, a dit M. McMillan à Montreal Gazette. Peut-être que j’ai seulement besoin de 36 mois de congé. Peut-être que j’ouvrirai un jour un restaurant de 12 places à la ferme. »

Dans une entrevue accordée à La Presse Canadienne en avril 2020, David McMillan a confié que la pandémie a grugé une bonne partie de ses économies faites au fil des années.

Parmi les moments marquants de sa carrière, David McMillan a reçu l’ancien président Barack Obama et Justin Trudeau à son restaurant le Liverpool House, en 2017.

Cette même année, M. McMillan avait donné son appui à Valérie Plante en vue des élections pour la mairie. Le chef voulait collaborer avec la ville afin d’implanter des potagers urbains pour nourrir les gens démunis du Sud-Ouest de Montréal. En 2020, David McMillan a toutefois vivement critiqué la mairesse et son parti, en raison du projet de réaménagement de la rue Notre-Dame Ouest.

Joint par La Presse, M. McMillan n’a pas voulu commenter son départ.

Lisez l’article de Montreal Gazette (en anglais)