« À l’origine, on voulait ouvrir un bar à vin et ça devait s’appeler Hortense. Le Victoria BBQ, c’était un pop-up, en attendant… » Le chef et entrepreneur Franco Parreira a toutefois été contraint de gérer le succès de son casse-croûte éphémère installé dans le cœur du « village » de Saint-Lambert.

Pierre-Marc Durivage
Pierre-Marc Durivage La Presse

« On a servi jusqu’à 5000 $ de boîtes poulet par jour au plus fort de la pandémie. Le poulet, je le traîne depuis 2016, depuis l’ouverture de mon ancien resto le 3734, je suis presque tanné, soutient le restaurateur en rigolant. Mais chaque fois qu’on a essayé de l’enlever, ça a fait un tollé ! »

Son fameux poulet grillé piri-piri est donc toujours au menu du Victoria La Buvette, mais c’est à peu près la seule chose qui reste du casse-croûte. Toutefois, le lien entre les deux formules reste évident, notamment dans les délicieuses entrées de carottes ou d’endives. « On a toujours voulu garder l’esprit barbecue avec des plats comme la carotte, explique le chef Jean-Philippe Guay. On veut continuer de représenter ce qu’on a fait depuis le début de la pandémie avec les commandes à emporter. C’est aussi pourquoi on utilise le gril pour rôtir le pain, on y chauffe aussi les cassolettes dans des poêlons de fonte. »

  • Classique matinal revisité, la toast d’avocats et œufs pochés est servie sur une tranche de pain de campagne grillée sur le feu, avec pico de gallo, micropousses et graines de citrouille et de tournesol.

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    Classique matinal revisité, la toast d’avocats et œufs pochés est servie sur une tranche de pain de campagne grillée sur le feu, avec pico de gallo, micropousses et graines de citrouille et de tournesol.

  • La carotte est déclinée de multiples façons dans cette entrée qui restera très certainement au menu cet automne. « Elles sont cuites au four et ensuite marquées au gril pour leur donner le petit côté barbecue qui nous représente », explique le chef Jean-Philippe Guay. On les accompagne de marinades de carottes, de croustilles de carottes, d’une sauce ranch et de fromage kefalo graviera poêlé et par la suite flambé à l’ouzo.

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    La carotte est déclinée de multiples façons dans cette entrée qui restera très certainement au menu cet automne. « Elles sont cuites au four et ensuite marquées au gril pour leur donner le petit côté barbecue qui nous représente », explique le chef Jean-Philippe Guay. On les accompagne de marinades de carottes, de croustilles de carottes, d’une sauce ranch et de fromage kefalo graviera poêlé et par la suite flambé à l’ouzo.

  • Résidant de Saint-Lambert, Franco Parreira voulait ouvrir un bar à vin dans sa ville d’adoption, mais le succès de son casse-croûte éphémère Victoria BBQ l’a forcé à changer son fusil d’épaule en créant Victoria La Buvette.

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    Résidant de Saint-Lambert, Franco Parreira voulait ouvrir un bar à vin dans sa ville d’adoption, mais le succès de son casse-croûte éphémère Victoria BBQ l’a forcé à changer son fusil d’épaule en créant Victoria La Buvette.

  • La savoureuse shakshouka est l’une des vedettes du brunch. Le plat d’origine maghrébine est relevé par des piments shishitos frits et du pain campagnard rôti de la boulangerie Blés de pays.

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    La savoureuse shakshouka est l’une des vedettes du brunch. Le plat d’origine maghrébine est relevé par des piments shishitos frits et du pain campagnard rôti de la boulangerie Blés de pays.

  • Le Victoria La Buvette a récupéré le local voisin du Danny Pan Pizza, qui a dû fermer à la fin août, faute de main-d’œuvre. Projet commun de Franco Parreira et de Danny St Pierre, le restaurant avait fait un tabac à Saint-Lambert l’hiver dernier, vendant chaque jour jusqu’à 6500 $ de pizzas gourmandes de style Detroit, qui sont désormais offertes à son resto Pontiac, sur le Plateau.

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    Le Victoria La Buvette a récupéré le local voisin du Danny Pan Pizza, qui a dû fermer à la fin août, faute de main-d’œuvre. Projet commun de Franco Parreira et de Danny St Pierre, le restaurant avait fait un tabac à Saint-Lambert l’hiver dernier, vendant chaque jour jusqu’à 6500 $ de pizzas gourmandes de style Detroit, qui sont désormais offertes à son resto Pontiac, sur le Plateau.

  • Développé dans la cuisine traiteur de Franco Parreira, le tartare de bœuf façon César est serti de minuscules croûtons de pain ainsi que de croustilles d’ail, donnant un beau croquant à un plat tout en fraîcheur.

    PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

    Développé dans la cuisine traiteur de Franco Parreira, le tartare de bœuf façon César est serti de minuscules croûtons de pain ainsi que de croustilles d’ail, donnant un beau croquant à un plat tout en fraîcheur.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S’il y a bien une chose qui distingue Victoria La Buvette de sa précédente incarnation, c’est le tout nouveau menu brunch. « On s’est aperçu qu’il n’y avait pas une grande offre pour les déjeuners à Saint-Lambert, explique Franco Parreira. Jean-Philippe et son adjoint Ayoub Louahlia aiment justement ça, les brunchs. Je ne suis pas intervenu du tout, ce sont vraiment eux qui ont développé le menu. On voulait que ce soit assez funky, et comme nous n’avons pas de plaque de cuisson, ça devait forcément être différent de la formule “deux œufs-bacon” », comme en témoigne la savoureuse shakshouka.

Franco Parreira s’est aussi retrouvé face à une situation qu’il n’avait pas prévue, avec une affluence beaucoup plus importante en début de service. « On est certainement le resto du coin qui est le plus accueillant pour les enfants, affirme le restaurateur qui a élu domicile dans le quartier il y a une dizaine d’années. Les jeunes jouent dans le parc juste à côté, les parents prennent un verre de vin, c’est relax, ça leur permet de passer une bonne soirée. » Lui-même père d’une ado de 12 ans et d’un garçon de 8 ans, le restaurateur pense aux enfants quand vient le temps de créer son menu. Cela dit, aucun menu spécial ne leur est destiné, mais on nous dit qu’il y a un plat secret qui est cuisiné pour eux sur demande…

Victoria La Buvette est ouvert du mardi au samedi de 17 h à 22 h, de même que les samedi et dimanche de 10 h à 14 h.

575, avenue Victoria, Saint-Lambert

Rectificatif
Dans l’article publié le samedi 25 septembre, nous avons malencontreusement confondu valeur de vente et unités vendues chez Victoria BBQ et chez Dany Pan Pizza. Il ne s’agit donc pas de repas vendus mais plutôt respectivement de 5000 $ de poulet et 6500 $ de pizzas par jour qui ont été préparés au début de l’hiver 2021.

Consultez la page du Victoria La Buvette