Il y a un petit nouveau bien populaire ces temps-ci à Verdun : Jack le coq, restaurant consacré au poulet frit, ouvert par Jack Gaspo et ses partenaires, dont Lino Lozza (Buonanotte, Marcus). L’homme d’affaires, à qui on doit notamment La Belle et La Bœuf, a pris la décision « difficile » de quitter le groupe Foodtastic (qui détient des marques comme Carlos & Pepe’s, Nickels, Souvlaki Bar) pour faire, dit-il, « les choses à [sa] façon ». Avec son nouveau groupe Love Food Generation, il compte développer de nouveaux concepts de restaurants. Pas de doute qu’avec Jack le coq, il a frappé dans le mille, puisque le poulet frit est plus populaire que jamais.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

S’il croyait en son concept – un restaurant 100 % québécois, avec un menu composé autour du poulet frit, le tout dans un joli décor rétro aux couleurs pastel –, il admet avoir été renversé par la popularité depuis l’ouverture, rue Wellington, dans le local d’un ancien Dunkin’Donuts. « Je n’ai jamais vécu ça dans ma carrière ! Merci aux gens de Verdun ! », lance-t-il. Pour l’instant, les voitures de livraison, toutes neuves et affichant fièrement le logo de la chaîne, doivent demeurer dans le stationnement tellement la demande à emporter sur place est forte.

  • Jack le coq a ouvert sa première adresse au cœur du quartier Verdun, il y a quelques semaines. Le succès a été immédiat.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Jack le coq a ouvert sa première adresse au cœur du quartier Verdun, il y a quelques semaines. Le succès a été immédiat.

  • Un des plats les plus populaires du menu : le burger de poulet frit.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Un des plats les plus populaires du menu : le burger de poulet frit.

  • L’homme d’affaires Jacques Gaspo a imaginé le concept de Jack le coq.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    L’homme d’affaires Jacques Gaspo a imaginé le concept de Jack le coq.

  • Évidemment, le poulet frit occupe une grande place sur le menu, servi en combo ou en boîte familiale.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Évidemment, le poulet frit occupe une grande place sur le menu, servi en combo ou en boîte familiale.

  • La poutine du Jack le coq est servie avec les frites ondulées de l’endroit.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    La poutine du Jack le coq est servie avec les frites ondulées de l’endroit.

  • Jack le coq est situé rue Wellington, dans le quartier Verdun.

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

    Jack le coq est situé rue Wellington, dans le quartier Verdun.

1/6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poulet frit ou tendre de poulet accompagné de frites rondes ondulées, salade de chou et sauce brune en boîtes combos ou familiales, sandwiches de poulet frit aux diverses saveurs sur pain brioché à la patate, poutine ordinaire ou au poulet frit et, pour dessert, crème glacée molle : le menu mise sur les valeurs sûres, réalisées dans les règles de l’art avec de l’équipement de haute qualité, détaille l’homme d’affaires. Son secret ? Sa recette de poulet frit, volée à sa femme qui, dit-il, « réussit tout ce qu’elle fait », et qui lui a donné l’élan initial pour créer Jack le coq.

M. Gaspo, qui a ouvert et développé une centaine de restaurants dans sa carrière, prévoit ouvrir rapidement une dizaine d’emplacements de Jack le coq. Les deux premiers seraient sur Saint-Viateur, dans le Mile End, et à Laval, d’où il est originaire.

4501, rue Wellington

> Consultez le site de Jack le coq