Alors que la fermeture des salles à manger des restaurants se prolonge dans la région de Montréal, nos critiques vous présentent les meilleures options de plats à emporter en ville. Aujourd’hui : Signé Toqué, qui offre des menus trois services à l’occasion de Montréal en lumière.

Marie-Claude Lortie Marie-Claude Lortie
La Presse

Le projet

Dans le cadre de Montréal en lumière, même limités par les effets de la pandémie et des mesures de confinement imposées par les autorités, plusieurs restaurateurs ont décidé d’offrir des menus spéciaux, à emporter à la maison, histoire de créer quand même un peu d’effervescence en ce début de printemps. C’est le cas de Normand Laprise et Christine Lamarche, les associés derrière Toqué !, les Brasseries T et Beau Mont, qui ont mis en marché des menus de trois services à 76 $ « Signé Toqué », dont la particularité est qu’ils sont préparés environ à 80 % à partir d’ingrédients québécois, sinon canadiens. Tout un défi en plein mois de mars, alors que les produits de la belle saison précédente sont épuisés et que les prochains ne sont pas encore arrivés. Les menus sont préparés aux ateliers de l’avenue Beaumont – c’est là qu’on doit aller les chercher – et offrent un rapport qualité-prix fort intéressant. Attention : on n’est pas ici dans la finesse créative ultra-raffinée du Toqué !, mais les produits et le savoir-faire en cuisine sont ceux de cette grande maison pilotée par un grand chef.

À manger

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Doré sauvage du lac Winnipeg servi avec une sauce au homard, des poivrons rouges grillés et des légumes racines au four

Le menu change d’une semaine à l’autre. Mais voici par exemple ce qu’on proposait la semaine dernière : une entrée de magret de canard fumé glacé au whisky, accompagnée de légumes marinés et de fraises de serre ontariennes, suivie d’un plat de morue noire, avec colcannon au bacon et broccolini et une purée de pommes de terre irlandaise – c’était la Saint-Patrick, après tout. Le tout se terminait par un gâteau à la mélasse, accompagné d’un caramel salé aux framboises. La semaine où j’ai essayé le menu, au début de Montréal en lumière, les saveurs étaient différentes. En entrée, on proposait un gratin de bourgots québécois, bien sûr, préparé avec du fromage Clos des roches et complété par un beurre aux herbes et des tomates cerises. En plat principal, le doré sauvage du lac Winnipeg était particulièrement réussi – charnu, mais doux, j’avais réussi à ne pas trop le cuire en arrivant à la maison – et servi avec une sauce au homard qui brillait par son parfum de crustacés – le genre de sauce qui fait penser à l’été sur le bord de la mer – et le tout était ponctué de poivrons rouges grillés et de légumes racines au four. Pour le dessert, on faisait là encore un petit clin d’œil à l’Irlande avec un gâteau au chocolat au stout – à essayer, et à noter que dans ce mélange chocolat et bière noire, on ne goûte pas vraiment la bière, mais que celle-ci ajoute une sorte de profondeur, d’ancrage au chocolat. Le tout était terminé par une ganache au chocolat blond, aux airs presque de caramel.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Gâteau au chocolat et à la bière stout ganache au chocolat Dulcey

À boire

On ne peut pas commander un grand choix de vins en ligne avec le menu Signé Toqué de Montréal en lumière – seulement un blanc et une bouteille de bulles –, mais une fois sur place, pour prendre la commande, on a accès à toute la carte du restaurant Beau Mont, qui comprend une majorité de vins français, même s’il y a aussi de belles bouteilles italiennes. Les prix commencent dans la cinquantaine de dollars, mais grimpent rapidement. On a affaire ici à une liste assez classique de petits producteurs qui travaillent le plus naturellement possible sans expérimenter de façon baroque. En d’autres mots, on n’est pas au paradis des vins nature excentriques. Cela dit, rares sont les faux pas dans les listes préparées par l’équipe Lamarche-Laprise. C’est plutôt le paradis du bon vin assuré et assumé.

À savoir

On commande en ligne ou au téléphone. C’est un menu pour deux qu’on réchauffe à la maison avec des instructions très simples et claires. On ne peut pas faire livrer le menu, il faut aller le chercher chez Beau Mont.

Les horaires sont un peu compliqués. Tout est fermé le lundi, mais l’épicerie du groupe, qui propose plusieurs produits avec lesquels la maison cuisine, dont la viande, est ouverte le mardi. Pour les plats, c’est du mercredi au dimanche, avec des heures d’ouverture qui varient. Bref, consultez le site avant de vous y rendre. Sur place, l’épicerie offre toutes sortes d’autres produits, même du savon préparé avec des gras animaux récupérés de la cuisine.

950, av. Beaumont, local 105
Montréal
514 270-8882

> Consultez le site du restaurant