Depuis environ un an, S’Arto Chartier-Otis — qui a été chef, ces dernières années, d’établissements comme le Balnéa Spa, le Hvor et le Makro — a rejoint les rangs du Jatoba, où il travaille en étroite collaboration avec le chef Olivier Vigneault ; les deux partageant d’emblée leur amour de la cuisine nippone. Ils ont découvert que leur complémentarité — Vigneault est plutôt cartésien, technicien et Chartier-Otis, émotif, créatif — leur permettait d’amener leurs créations gourmandes encore plus loin.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Cette union pourra briller dans un tout nouveau projet porté par le prolifique groupe A5 Hospitality, le Nomi, qui ouvrira en avril à un jet de pierre du Jatoba, dans un bâtiment historique anciennement occupé par la Banque Nationale grecque du Canada.

Derrière l’établissement, qui s’annonce comme un bar à vin, se trouve l’équipe qui nous a donné le Flyjin et le Jatoba, Patrick Hétu et Alexandre Besnard de A5, mais aussi Nic Urli, Marc O. Bénatar et Olivier Vigneault. « On vient en quelque sorte compléter cette trilogie japonaise avec le Nomi, qui n’est pas une boîte de nuit, ni un restaurant pur, mais un bar à vin avec un menu à la hauteur de ce qu’on sait faire, une ambiance plus décontractée et festive », détaille Nic Urli. Nomi tire d’ailleurs son nom de l’expression japonaise « Nomikai » qui signifie « une soirée où on va boire après le travail », explique le chef Vigneault.

L’offre se déclinera de l’apéro, où on pourra grignoter quelques petites assiettes choisies, au souper complet, en passant par les fins de soirée où enfiler jolis vins et bons cocktails, puisque l’endroit sera ouvert tard et aura son permis de bar.

Campé sur deux étages, le Nomi, dont le design a été confié à Sid Lee Architecture, conserve quelques éléments rappelant le caractère historique de l’endroit, dont l’élégante porte grillagée à l’entrée et un escalier massif en colimaçon qui mène au sous-sol où se trouvera la cuisine et une partie de la salle à manger.

Le duo Vigneau–Chartier-Otis s’amusera à faire se rencontrer cuisines asiatiques et européennes, avec des plats contemporains qui joueront à la fois sur la délicatesse et la richesse, par exemple des raviolis de crevettes avec consommé Tom Yum. À boire, le sommelier Marc-André Nadeau (Jatoba), en collaboration avec la maître d’hôtel Sarah Jane Bouchard (Le Filet, Club Chasse et Pêche), offrira une carte mouvante où tous les vins seront au verre, faisant belle part à la fois aux classiques et aux jus plus funky.

1170, Place du Frère-André.

> Consultez le compte Instagram : https://www.instagram.com/nomi_mtl/?hl=fr-ca