Pendant toute la durée de cette deuxième vague, qui force la fermeture des salles de restaurant, nos critiques vous présentent les meilleures options à emporter en ville. Aujourd’hui : Tinc Set.

Marie-Claude Lortie
Marie-Claude Lortie La Presse

Le projet

L’idée derrière le restaurant Tinc Set – qui veut dire « J’ai soif » en catalan –, soit de servir du poulet grillé à la catalane de façon informelle avec plats de légumes et des vins artisanaux, était dans les cartons depuis un moment. Mais ce sont vraiment la pandémie et le confinement qui ont convaincu Lindsay Brennan et Juan de Dios Lopez Luna, copropriétaires d’Alma, de lancer Tinc Set au printemps dernier, avec l’aide de quelques investisseurs silencieux, dont le maraîcher Vincent Lafleur-Michaud, du Jardin des funambules. La formule n’est pas compliquée : on garde l’inspiration ibérique générale du restaurant Alma, à Outremont, mais on adapte la formule pour que les plats soient faciles à emporter et à manger ensuite à la maison. Pas trop chers, pas trop compliqués. Conviviaux et réconfortants. Même s’ils ont maintenant pris possession d’un espace voisin d’Alma pour lancer leur projet avec une adresse distincte, rue Lajoie, qui sera ouverte à la mi-décembre, à temps pour l’arrivée du vrai froid, la distribution des plats et le ramassage des colis à emporter se font encore dans la ruelle, juste derrière leur restaurant principal.

À manger

Le repas s’articule sur deux axes : du poulet fermier du Québec grillé tout simplement à la barcelonaise, avec de l’ail, des grains de fenouil, du paprika, du zeste d’orange et plusieurs plats de légumes tout autour, tous savoureux, tous très typés. On peut aisément les agencer pour en faire un repas végétarien complet. Tous les produits maraîchers arrivent directement des Jardins des funambules, dont un des agriculteurs est partenaire du Tinc Set. La fraîcheur et la saveur sont donc particulièrement présentes à table. J’ai adoré les radis grillés à la fleur de sel, le céleri-rave alla scapece, donc coupé en tranches incroyablement fines et cuit par la simple action d’une vinaigrette chaude. Le radicchio aux pistaches et oranges confites m’a paru trop sucré, trop bonbon, mais j’aurais repris, en revanche, du poireau grillé, avec sauce romesco – une sauce typiquement catalane à base de poivron, de tomates et d’amandes. Pour le dessert, la maison propose du fromage et de la pâte de coing, mais je me suis réfugiée dans les churros au sucre au citron et à l’anis étoilé. On les a réchauffés un peu pour recréer l’effet « directement sorti de la friteuse » comme quand on les mange au restaurant. C’était parfait ! Le poulet entier est à 33 $ et les à-côtés de légumes, de 6 $ à 12 $.

À boire

Lindsay Brennan, copropriétaire du Tinc Set, est aussi importatrice de vins – elle a l’agence Vin i vidi – et elle se spécialise, justement, dans les vins catalans. La maison a même sa propre bouteille de bulles, la Cuvée Tinc Set, produite dans le Penedès, en Catalogne, par les vignerons de la maison Mas Candi. À 39 $, ce n’est pas du champagne, mais c’est franchement fort sympathique. Sinon, la carte est uniquement espagnole, voire quasi totalement catalane, avec quelques exceptions du côté de la Galice et de l’Andalousie. Les prix vont de 33 $ à 77 $, et on fait affaire avec de petits producteurs pas industriels, bien sûr. Les amateurs de vin « orange » feront aussi quelques trouvailles.

Présentation

Les plats arrivent dans de jolies boîtes de carton compostable fabriquées au Québec par l’entreprise Cambium. On prend les plats prêts à emporter dans la ruelle parallèle à la rue Lajoie, au nord, entre les rues Bloomfield et Champagneur. L’espace est joliment aménagé, avec des lampions et des bouteilles de vin qui recréent avec un peu d’imagination l’impression de venir chercher à manger dans une venelle quelque part du côté de Girone ou Rosas. Tinc Set offre aussi maintenant un service de livraison personnalisé, fait par les membres de l’équipe et non pas une entreprise extérieure, pour amener l’expérience jusque sur le pas de la porte de chaque client.

À savoir

Si vous tenez à ce que je trouve un défaut à ce restaurant, le voici : il est ouvert seulement du jeudi au dimanche. Et la livraison est offerte uniquement aux adresses situées dans le Mile End, Rosemont, Villeray, Parc-Extension, sur le Plateau et, bien sûr, Outremont. Sinon, on commande en ligne et on va chercher les sacs soi-même, entre 15 h et 21 h. On peut aussi commander par téléphone au 514 543-1363.

1231, avenue Lajoie (la porte arrière, dans la ruelle)
Montréal
514 543-1363

> Consultez le site du restaurant