Si vous fréquentez souvent le quartier chinois de Montréal, vous avez sans doute remarqué la petite maison rose qui ressort parmi le béton et le bitume. Cet immeuble centenaire, qui hébergeait depuis 20 ans une boutique de fleurs et d’« art chinois », a été par le passé un restaurant et a même abrité les quartiers d’un empereur chinois en exil !

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

David Schmidt connaît bien le secteur. Ce restaurateur (Tiradito, Bar Pamplemousse, Club Pelicano, Café Pista Saint-Laurent, Denise), qui aime travailler en collégialité, y possède le bar tiki Le Mal Nécessaire, sur Saint-Laurent, et a pu établir au fil des ans des liens avec les commerçants du coin.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Fleurs & Cadeaux est un tout nouveau bar à vin et à saké du quartier chinois, installé dans les locaux de l’ancienne boutique de fleurs et d’art chinois qui portait le même nom.

Lorsqu’il a eu l’occasion, à la fin de 2019, de reprendre un local dans ce bâtiment historique, il a eu l’idée d’y créer un véritable espace de vie pour les gens du quartier et les travailleurs, à habiter du matin au soir, pour un café, un dîner ou un verre.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Une partie de l’équipe du Fleurs & Cadeaux : le chef Tetsuya Shimizu, à droite, Sébastien D. Langlois, propriétaire de la maison d’importation Bacchus76, au centre, ainsi que Hideyuki Imaizumi, à gauche.

Pour mener à bien ce projet, il a rassemblé plusieurs partenaires d’expérience, dont le chef Tetsuya Shimizu et son complice Hideyuki Imaizumi (Marusan), Sébastien D. Langlois, qui possède l’agence d’importation Bacchus76, Alex Kinx (Four Seasons) et Tammara Diaz (Tiradito) pour s’occuper du programme de bar et des opérations, ainsi que Sarah Pelletier (Bar Pamplemousse), qui signe le design de l’endroit, charmant et invitant. L’accent a aussi été mis sur le programme musical, avec de la musique sur vinyle et une chaîne stéréo haut de gamme.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Il faut essayer l’assiette chirashi aux légumes, colorée, véritable festin de textures et de saveurs.

Beau clin d’œil au passé du lieu, il a été décidé que l’endroit, se décrivant comme café et snack-bar, garderait le même nom que l’ancien fleuriste, soit Fleurs & Cadeaux. Après des mois de retard, en raison de la pandémie, l’endroit a enfin ouvert ses portes cet automne... pour les refermer quelques jours plus tard. Qu’à cela ne tienne, l’équipe a travaillé à élaborer une carte à emporter.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Fleurs & Cadeaux propose une carte axée sur les vins naturels, dont plusieurs proviennent d’artisans japonais installés un peu partout dans le monde.

Sans être un restaurant japonais en bonne et due forme, l’endroit offre un menu d’inspiration nippone « libre », avec Shimizu aux commandes, qui crée de vraies petites perles visuelles dans ses boîtes bento qui raviront les amateurs et ses assiettes chirashi – il faut essayer celle aux légumes, colorée, véritable festin de textures et de saveurs. Les délicieux et réconfortants currys japonais du Marusan sont aussi au programme.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Fleurs & Cadeaux se veut un véritable espace de vie pour les gens du quartier et les travailleurs, à habiter du matin au soir, pour un café, un dîner ou un verre. Durant la fermeture des salles à manger, un menu à emporter est proposé.

Le programme liquide a aussi été longuement pensé par Sébastien D. Langlois. L’offre de saké est unique à Montréal et même au-delà, car il y propose une sélection de sakés non pasteurisés, une rareté en Amérique du Nord, grâce à un partenariat avec Yoigokochi, distributeur renommé en la matière établi à Amsterdam. « On peut parler de saké “nature” dans le sens où c’est radicalement différent de ce à quoi on nous a habitués, avec des produits non pasteurisés, non dilués, non clarifiés », détaille-t-il.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

L’accent a aussi été mis sur le programme musical, avec de la musique sur vinyle et une chaîne stéréo haut de gamme.

Côté vin, l’accent est également mis sur le naturel et les philosophies non interventionnistes. L’intention est de se démarquer dans ce marché qui commence à être saturé en proposant des produits moins répandus ou méconnus, notamment des vins faits par des Japonais installés partout dans le monde. « Les Japonais sont particulièrement actifs dans le monde du vin naturel et ils en sont aussi d’avides consommateurs », note celui qui a fondé son agence il y a 10 ans. Fleurs & Cadeaux offre même des caisses mixtes de vins et de sakés pour les amateurs et les curieux.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LAPRESSE

L’offre de saké est unique à Montréal et même au-delà, car il y propose une sélection de sakés non pasteurisés, une rareté en Amérique du Nord, grâce à un partenariat avec Yoigokochi, distributeur renommé en la matière établi à Amsterdam.

On vous recommande vivement d’essayer l’offre à boire et à manger de Fleurs & Cadeaux à la maison. On commande du mardi au samedi, sur place ou en ligne. Cueillette sur place et livraison aussi proposée !

1002, rue Saint-Urbain, Montréal

> Consultez le site du restaurant