C’est à ce temps de l’année que les photos champêtres de jolis minois cueillant des pommes dans un cadre bucolique envahissent nos fils Facebook et comptes Instagram.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Pas de doute, le temps des pommes est bel et bien commencé et ils étaient nombreux à se presser — selon les règles de distanciation physique — par un magnifique samedi ensoleillé de septembre, au verger de la Cidrerie Lacroix, à Saint-Joseph-du-Lac.

Si les pommes nous appelleront plus tard, nous nous sommes d’abord déplacés afin d’essayer la toute nouvelle table gourmande de l’endroit, lancée il y a quelques semaines par la dynamique entreprise familiale, dans les affaires depuis plus de 150 ans qui, en plus de posséder un immense verger de 5000 pommiers avec plus de 10 variétés à cueillir, commercialise nombre de produits dérivés de la pomme : du cidre, bien sûr, mais aussi du vinaigre de cidre, de la sauce BBQ ou du beurre de pomme, par exemple.

PHOTO PATRICIA BROCHU, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE LA CIDRERIE LACROIX

On s’arrête à la table gourmande de la Cidrerie Lacroix pour un repas axé sur les produits de proximité, à accompagner d’un cidre bien frais.

La nouvelle table est campée dans un magnifique emplacement traversé de lumière, aux hauts plafonds et aux plantes suspendues, où il fait bon s’arrêter, avant ou après la cueillette.

Le terme « de la ferme à la table » est parfois galvaudé, mais il est ici de circonstance, car, sur l’appétissant menu imprimé sur un napperon posé devant nous, la plupart des produits utilisés par le chef Xavier Rousseau (Kampain Garden) sont issus, d’abord, du verger, ou sinon des fermes et des producteurs des environs. On est vraiment ici dans une philosophie de proximité.

PHOTO PATRICIA BROCHU, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE LA CIDRERIE LACROIX

Un plat aux allures gastronomique, les pétoncles et gnocchis

Le résultat est fort probant : toute la famille s’est régalée. Fiston a dévoré son « mac n’cheese » aux trois fromages de la région d’Oka, surmonté de croustillantes tranches de bacon braisées au sirop de pommes, alors que les parents ont puisé parmi l’alléchante offre de petits plats à partager en entrée — frites de courge butternut, bruschetta artichauts et épinards sur focaccia maison — avant de poursuivre avec des plats principaux aux airs gastronomiques, dont celui de gnocchis et pétoncles, avec beurre de carottes et pommes, et un tataki de bœuf accompagné de caviar d’aubergine et champignons Lobster marinés au vinaigre de cidre de glace.

PHOTO PATRICIA BROCHU PHOTO, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE LA CIDRERIE LACROIX

Un système de plates-bandes suspendues ajoute de la verdure à l’endroit.

À boire, la maison propose évidemment ses cidres, dont plusieurs éphémères et de saison. On les prend en petits formats dégustation, ou en pinte et en bouteille, selon. À cela s’ajoutent plusieurs cocktails inventifs, la plupart à base de cidre et, pour les enfants et ceux qui préfèrent ne pas boire d’alcool, il faut essayer le délicieux jus de pommes pétillant de la maison.

Ouvert dès 9 h, du mercredi au dimanche (un menu brunch est offert avant midi), réservations recommandées.*

* Dues aux mesures annoncées par la gouvernement, la salle à manger de la table gourmande de la Cidrerie Lacroix sera fermée dès le 1er octobre et jusqu'à nouvel ordre, mais le verger reste ouvert pour l'auto-cueillette.

649, chemin Principal, Saint-Joseph-du-Lac

> Consultez le site de la Cidrerie Lacroix