Depuis son ouverture fin mai, le nouveau bar laitier Iconoglace fait courir les foules. Ils sont nombreux à faire la file devant l’adresse de la rue Bélanger, dans La Petite-Patrie, afin de mordre à pleines dents dans un de ses délices glacés imaginés par Anabelle Berkani.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

L’entrepreneure, issue du milieu du cinéma, fomente ce projet depuis plusieurs années. Elle a commencé par reprendre cette crémerie de quartier, qui s’appelait Chez Rachid, l’été dernier, et l’a ouverte sans trop faire de vagues, question de s’initier au métier.

L’hiver dernier, elle a commencé des rénovations majeures pour mettre le local à son goût, mais a été stoppée net dans ses projets par la pandémie.

Malgré tout, elle a décidé d’ouvrir dans la tempête. Ainsi, on commande par la fenêtre, sans accès à l’intérieur, puis on déguste une molle, un sundae ou un flotteur en flânant ou en allant se poser sur la terrasse, à l’arrière, à laquelle on accède par la ruelle du côté.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Anabelle Berkani, entrepreneure issue du milieu du cinéma, fomente ce projet depuis plusieurs années.

« Iconoglace, c’est vraiment un bar laitier réinventé avec tout ce que tu trouves dans une crémerie traditionnelle, mais en mieux, avec les meilleurs ingrédients et une grande place au végétalisme », explique la propriétaire avec entrain.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Malgré la pandémie, elle a décidé d’ouvrir. Ainsi, on commande par la fenêtre, sans accès à l’intérieur.

Sa crème glacée molle régulière est signée Coaticook. Sa version végane est à se rouler par terre : à base de lait d’avoine, elle est onctueuse et crémeuse, tout simplement parfaite. Et les parfums, toujours changeants, sont inspirants et à déguster en « twist ».

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

On peut déguste une molle, un sundae ou un flotteur en flânant ou en allant se poser sur la terrasse, à l’arrière, à laquelle on accède par la ruelle du côté.

Lors de notre passage, nous n’avons pu déterminer notre préféré entre vanille et pêche ou fraises-basilic et citron, les deux nous ayant également emballée.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Une création d’Anabelle Berkani : un sundae « brownie suprême »

Les autres créations de Mme Berkani, qui dit s’être inspirée de ses nombreux voyages, sont à la fois ludiques et originales : cornet « drumstick » maison, « kombu-float », un flotteur réinventé à base de kombucha Gutsy, slush à base d’eau d’érable avec des sirops maison, comme l’argousier ou la camerise, ou des sirops de fruits purs, sundae « brownie suprême » avec fraises et framboises du Québec…

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Rafaël, 8 ans, Roxanna, 5 ans, et Alicia, 7 ans, dégustent les glaces d’Iconoglace.

Le plus difficile, c’est de faire un choix !

1320, rue Bélanger, Montréal

> Consultez la page Facebook d’Iconoglace