Le local ayant abrité pendant des années le regretté Laika a trouvé une nouvelle vocation.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Après avoir accueilli quelques mois seulement la Pizzeria Melrose, son propriétaire, Paolo Oliveira, a dû se rendre à l’évidence : son concept, qui fonctionne très bien à Notre-Dame-de-Grâce, ne prenait tout simplement pas dans le Plateau.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Ouverte il y a moins de deux semaines, cette nouvelle pizzéria se distingue avec sa pizza de style new-yorkais, vendue à la pointe.

« Pourtant, je suis un gars du Plateau ! », lance en riant celui qui a longtemps été copropriétaire du café Méliès, dans le complexe Excentris.

Exit, le service aux tables ; avec La Main Folle, un café snack-bar à l’italienne, il veut offrir une expérience plus décomplexée et décontractée, avec une offre de pizza à la pointe de style new-yorkais, qu’on peut commander directement à la grande fenêtre qui s’ouvre sur la Main et la petite terrasse de l’endroit.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Paolo Oliveira, propriétaire

La pizza, offerte en « quart de pointe », a une pâte mince et croustillante qu’on plie en deux avant de l’engloutir. On peut aussi la prendre entière (18 po). Cinq variétés sont proposées, de la traditionnelle sopresata en passant par la décadente tartiflette, avec une pizza du moment qui changera souvent.

Calzone, pâtes fraîches et salades croquantes complètent la sélection simple mais efficace pour vos envies de bouffe à l’italienne, avec, à boire, du vin servi simplement dans un petit verre, comme en Italie, et deux sortes de bières en fût.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

La pizza entière fait 18 po, ici présentée en quatre variétés : la pizza du jour, aux champignons, la végé, la sopresata et la tartiflette.

Pour terminer sa transformation, M. Oliveira a fait appel au designer Thomas Csano, connu pour son esthétique maximaliste et un brin baroque (il a signé les décos d’endroits comme Le Petit Dep et le Darling), qui a complètement donné un nouveau look à l’espace en s’inspirant des vieux diners italiens de New York.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Connu pour ses décors excentriques et un brin baroque, Thomas Csano a donné sa touche à l’espace de La Main Folle.

Le résultat est chaleureux et accueillant. On s’y donne rendez-vous, sur place ou sur le pouce, du mardi au dimanche. La livraison est également offerte par l’entremise d’UberEats et, bientôt, de Skip the Dishes.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Une salade « repas santé » au menu de La Main Folle

4040, boulevard Saint-Laurent, Montréal

Consultez le site de La Main Folle