Depuis quelques semaines, il y a du nouveau qui se trame dans les cuisines de MaBrasserie, cette populaire brasserie du quartier Rosemont.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Le talentueux chef Bertrand Giguère, que nous avions découvert au Mélisse, y a pris les commandes de la cuisine depuis le début du mois de mars, alors que l’endroit a subi des modifications majeures afin de remplacer sa petite cuisine de service par une cuisine en bonne et due forme qui permettra de proposer un menu plus élaboré, avec des produits plus travaillés, quand la salle (et la populaire terrasse !) de la microbrasserie sera de nouveau accessible.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Une entrée au menu ces temps-ci à MaBrasserie : la salade d'asperges et champignons

« Dans les bars à vin, on mange très bien ; pourquoi dans les microbrasseries on serait condamné à servir de la bouffe de pub ? », lance Sébastien Ste-Croix Dubé, gérant de l’endroit.

En attendant, MaBrasserie a lancé depuis peu un menu pour emporter qui permettra à la fidèle clientèle de goûter à ce qui se trame derrière les portes de la cuisine.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Le sandwich Reuben avec sa viande de type « brisket » s’annonce déjà comme un classique du menu !

Court et bien pensé, il se compose de classiques comme le sandwich Reuben avec viande de type « brisket » — un succès instantané, déjà assuré de briller en tout temps sur le menu —, de fish and chips, mais aussi de plats de saison comme des guedilles de homard ou des asperges rôties en salade.

La lactofermentation — actuellement, du kimchi est proposé — est aussi dans la ligne de mire du chef, qui aimerait explorer ce type de procédé avec plusieurs légumes. « On veut commencer avec des têtes de violon, des asperges, éventuellement servir des plats de légumes lactofermentés avec les bières », explique le chef.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

L’équipe de MaBrasserie : Maxime Boily, responsable de la brasserie, Sébastien Ste-Croix Dubé, gérant, le chef Bertrand Giguère et Martine Lafontaine

Parlant de bières, l’établissement, qui n’a jamais cessé de brasser, a plusieurs nouveautés à suivre prochainement, qu’on peut se procurer dans la boutique attenante à la brasserie.

Actuellement offert du jeudi au samedi, le menu pour emporter se commande sur le web (la veille ou le jour même), mais on peut aussi passer et commander directement à la boutique, tout en faisant le plein de bières de MaBrasserie ou d’autres marques majoritairement brassées sur place dans la coopérative qui est en action depuis la fin de 2015.

> Consultez la page de MaBrasserie