L’été commence doucement à se transformer. Il est toujours là, mais quelque chose dans la lumière a changé, elle est plus cristalline, plus courte. La chaleur étouffante a laissé la place aux soirées qui accueillent volontiers un cardigan. Mais on ne veut pas que l’été parte. On aimerait ne jamais avoir à reprendre la routine. Qui aurait envie de quelques tables qui nous donnent l’impression d’être encore en vacances, ici ou au bout du monde ?

Marie-Claude Lortie Marie-Claude Lortie
La Presse

La Bottega

Devenue une institution, La Bottega demeure un des endroits où l’on mange la meilleure pizza à Montréal.

Sur la terrasse, entre un apéro de Campari et une assiette d’arancini, on s’y sent en Italie. On aime la pizza à la napolitaine cuite dans un génial four à bois, un des premiers du genre à Montréal quand le resto a ouvert en 2006.

Comment la distingue-t-on ? Elle a une croûte mince, encore humide sous la garniture, mais bien gonflée, craquante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, sur le pourtour.

On aime les classiques comme la Margherita bien sûr — tomates, mozzarella fraîche et basilic —, mais aussi celle aux truffes noires, ainsi que les plats de pâtes, ou encore les antipasti comme les boulettes à la sauce tomate ou la classique salade caprese, avec mozzarella et tomates.

On vient ici pour des plats prévisibles, mais impeccables. Et il y a une terrasse. Et une adresse à Laval. Pizzas entre 10 $ et 30 $.

65, rue Saint-Zotique Est, Montréal

2059, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval

Consultez le site de Bottega : http://www.bottega.ca/

Le Ferreira Café

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Le Ferreira Café, rue Peel

Il n’y a pas plus classique dans la catégorie portugais raffiné à Montréal que le Ferreira Café, rue Peel.

D’abord, c’est la carte de vins portugais la plus précise et la plus étoffée. Et ensuite, tous les plats classiques sont sur le menu.

Poissons du jour, calmars grillés, poulet rôti, sardines. Tout goûte comme au Portugal, donc c’est plein de soleil.

Les ingrédients, il faut dire, sont de première qualité. Les entrées, le soir, coûtent entre 14 $ et 25 $, tandis que les plats montent jusqu’à 55 $.

En revanche, à partir de 22 h, la maison propose une table d’hôte à 30 $. Et il y a une terrasse, abritée.

1446, rue Peel, Montréal

Consultez le site du Ferreira Café : https://ferreiracafe.com/fr/

Les Îles en ville

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Le restaurant Les îles en ville, de Verdun

La dernière fois que je suis allée dans ce restaurant hautement vivant de Verdun, il y avait un chanteur et beaucoup d’ambiance. On y va pour se croire aux Îles, en pleine ville.

Au menu, il y a évidemment du homard en saison — c’est maintenant terminé —, mais aussi de la morue, des pétoncles, des crevettes, du maquereau fumé et toutes sortes de plats au loup-marin, en plus de sandwichs, quiches et autres assiettes qui ne viennent pas de la mer.

Le fromage Pied-de-Vent, produit aux Îles avec le lait de vache de race « canadienne » — très riche —, y est d’ailleurs cuisiné de toutes sortes de façons.

On en fait par exemple une quiche servie le midi. Pour le lunch, la table d’hôte la moins chère est à 14 $ et le soir, les plats les plus chers sont à 28 $. Ce soir, il y a un « super party 100 % acadien madelinot » avec des chanteurs et musiciens.

5335, rue Wellington

Consultez le site des Îles en ville : http://www.lesilesenville.com/

Le Damas

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

La salade fattouche du restaurant Damas

Falafels, houmous, aubergines grillées et poulpes en salade… Damas est une des tables montréalaises qui nous emmènent le plus délicieusement en voyage sur le bord de la Méditerranée sans quitter le 514.

On aime la terrasse et la fraîcheur de la fattouche, les grillades de poulet ou d’agneau, mais aussi la facilité d’y manger un savoureux repas végétarien avec des plats aux ingrédients aussi variés et parfumés que lentilles, labneh — un fromage crémeux onctueux —, pistaches, menthe, grenade et compagnie.

Si vous aimez la cuisine du chef londonien d’origine israélienne Yotam Ottolenghi, c’est là qu’il faut aller, car c’est ce que Montréal offre de plus proche, même si avoir une réservation est parfois difficile.

1201, avenue Van Horne

Consultez le site du Damas : https://www.restaurant-damas.com