(Londres) Le célèbre chef britannique Jamie Oliver a annoncé mardi la faillite de ses restaurants au Royaume-Uni, entraînant la suppression immédiate d’un millier d’emplois.

Agence France-Presse

La plupart des établissements concernés appartiennent à sa chaîne Jamie’s Italian lancée en 2008 et sont présents surtout dans des grandes villes notamment à Londres.

« Je suis dévasté par la faillite de nos restaurants au Royaume-Uni », a déclaré sur Twitter le chef, qui a contribué à populariser la gastronomie britannique dans le monde après avoir accédé à la célébrité dans son pays il y a une vingtaine d’années.

Le cabinet KPMG a été désigné comme administrateur des 25 restaurants concernés et a publié peu après un communiqué pour annoncer que 22 d’entre eux avaient immédiatement fermé définitivement.

« Malheureusement, ces fermetures entraînent le licenciement d’un millier d’employés environ » sur les 1300 des 25 établissements, a expliqué KPMG. Les restaurants de Jamie Oliver à l’étranger ne sont toutefois pas affectés, a-t-il précisé.

« Les conditions d’affaires dans le secteur de la restauration sont les plus dures que j’ai jamais connues » au Royaume-Uni, a souligné Will Wright, un des administrateurs de KPMG.

« Les dirigeants des restaurants Jamie Oliver ont travaillé sans relâche pour stabiliser l’activité malgré une hausse des coûts et une confiance réduite des consommateurs. Mais ils ne sont pas parvenus à obtenir les nouveaux investissements » qui étaient devenus nécessaires pour répondre à une crise de liquidités, a ajouté M. Wright.

Cette annonce constitue un choc pour le public au Royaume-Uni où Jamie Oliver est une personnalité du monde de la cuisine, connue pour avoir publié de nombreux livres et être apparue dans de nombreuses émissions télévisées.

Le syndicat Unite a réagi en soulignant que l’« incertitude économique actuelle n’aidait pas le secteur de la restauration ». Mais il a ajouté que Jamie Oliver s’était sans doute perdu dans une stratégie « d’expansionnisme trop rapide ».

Avec ses faux airs de rock star, Jamie Oliver a aidé à dépoussiérer l’image de la gastronomie britannique, mais ses établissements ont accumulé les déboires ces dernières années dans un secteur de la restauration ultra-concurrentiel.

Au début 2017, le célèbre chef avait déjà dû annoncer la fermeture de six établissements de sa chaîne Jamie’s Italian au Royaume-Uni, blâmant à l’époque le Brexit qui a renchéri le prix des ingrédients utilisés pour concocter ses plats italiens. Il avait dû aussi fermer dernièrement plusieurs des établissements de sa chaîne Barbecoa spécialisée dans la grillade.