C’est à la fois pour souligner leur côté parfois coloré et extraverti, parfois élégant et gracieux, que les quatre têtes derrière Le Flamant ont choisi l’oiseau rose comme emblème et inspiration de leur restaurant, ouvert dans le changeant quartier Hochelaga au début mars.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Le résultat : une cuisine démocratisée et décomplexée, qui met Montréal à l’honneur en faisant sienne la kyrielle d’identités culinaires qui forment le tissu gourmand de la métropole, de la québécoise à la française, sans oublier bien sûr les différentes cuisines ethniques.

Aux fourneaux, David Hibon (Chien fumant, Prince), Pascal Bolduc (Chien fumant, Cabane du PdC) et Laurent Bouchard (Le Fantôme) se partagent la tâche, avec le concours de la pâtissière Dominique Pellerin, et, derrière le bar, de Maximilien Jean (Le Royal).

Ce dernier signe la carte de cocktails qui revisite les classiques en sortant des sentiers battus, à l’image de la cuisine, qui propose entre autres un boudin à la sauce ranch et sa « salade » de Doritos, ou encore un smoked meat de cœur de bœuf avec gel de cornichon.

« On aime pousser les gens à sortir de leur zone de confort à partir de terrains connus », résume David Hibon. Et ça marche !

4043, rue Ontario Est, Montréal

https://restaurantleflamant.com/