Un bar malaisien propose des cocktails en flacons et portant des noms empruntés aux vaccins contre la COVID-19, les doses alcoolisées devant être servies avec des glaçons.

Agence France-Presse

Backdoor Bodega, un bar situé dans la ville de George Town, a eu cette idée en juin, alors que le pays était confronté à une vague de Covid-19 et que le déploiement de la vaccination peinait se mettre en place.

« Tout le monde en Malaisie était un peu stressé parce que tout le monde n'avait pas ses doses de vaccins », déclare à l'AFP le propriétaire du bar, Koh Yung Shen, ajoutant que les gens devenaient « désespérés » à l'idée de ne pas réussir à se faire vacciner.

Commercialisés sous le nom de « lockdown boredom busters », les cocktails Pfizermeister, Sinosour et ExtraGineca s'inspirent des noms des vaccins les plus utilisés dans un pays toujours soumis à des restrictions et qui signale encore des centaines de décès par jour.

PHOTO MOHD RASFAN, AFP

Vendus dans des bouteilles « monodoses » de 100 millilitres conçues pour ressembler à des médicaments, leurs principaux ingrédients proviennent des pays d'origine des vaccins.

Pfizermeister, qui tire son nom du vaccin Pfizer-BioNTech, est une combinaison de bourbon américain et du digestif allemand Jagermeister.

Inspiré du Sinovac chinois, le Sinosour combine la liqueur chinoise baijiu et de la prune aigre.

Quant à l'ExtraGineca, qui tire son nom du vaccin produit par le géant anglo-suédois AstraZeneca, il est composé de gin sec de Londres et de thé anglais.

Bien qu'il soit fermé aux clients pour réduire les risques d'infection, le Backdoor Bodega bourdonne toujours d'activité lorsque Koh et ses barmans préparent les boissons qui seront envoyées par la poste dans tout le pays.

Les boissons sont vendues 38 ringgit (9,20 $) chacune ou 100 ringgit pour un lot de trois.

La Malaisie signale des milliers d'infections à la COVID-19 et des centaines de décès par jour, et la plupart des gens sont soumis à des restrictions.

Mais la vaccination dans le pays s'est accéléré pour devenir l'une des plus rapides de la région, plus de la moitié de la population de 32 millions d'habitants étant désormais totalement vaccinée.

Le bar effectue en moyenne 20 à 30 livraisons par jour en Malaisie et dans à Singapour.

« À ce stade, j'estime que toute commande qui arrive est une bénédiction », déclare le propriétaire du bar.