L’ordre dans lequel on sert les vins n’est pas tant une question de couleur que de corps et de puissance. Un vin blanc plus riche ou corsé peut très bien être servi après un vin rouge plus léger. Comme ce pinot blanc d’Alsace, qu’on peut servir avec un fromage après un rouge léger – pensez gamay, pinot noir – avec le plat principal.

Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Pour être transporté en Alsace

Zind-Humbrecht est sans conteste un des grands domaines d’Alsace, voire de France. Certifié en bio et en biodynamie depuis le début des années 2000, le domaine produit de grands vins de terroir sur des parcelles très variées. Le même soin est apporté à tous les vins, même à ceux d’entrée de gamme comme celui-ci. Assemblage de 35 % de pinot blanc et de 65 % d’auxerrois, un proche parent du premier, il s’ouvre sur un nez parfumé, fruité et épicé, aux accents de poire, de mirabelle, de fleurs, de cardamome. La bouche est riche, ample et grasse, mais aussi tonique et dotée d’une impression minérale. Sec, souple et rond, il accompagnera une volaille à la crème, une quiche au saumon fumé, un risotto aux champignons et certains fromages.

Domaine Zind-Humbrecht Pinot Blanc Alsace 2019, 24,85 $ (14 728 941), 13 %, bio. Garde : de 5 à 8 ans

Consultez la riche de la SAQ

Éclatant !

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Causse-Marines Les Peyrouzelles Vin de France 2019

Dans ce domaine de Gaillac, un attachement profond à la terre, aux cépages autochtones et une volonté farouche d’élaborer des vins le plus naturellement possible sont à l’origine de vins authentiques et émouvants. Sans aucun dogme, sauf celui de la nécessité de toujours se remettre en question. Le Peyrouzelles 2019, meilleur que jamais, est élaboré avec duras, braucol, syrah, prunelart, jurançon, mauzac, loin de l’œil et sémillon (plus de 15 % de cépages blancs). La couleur violacée fait déjà preuve d’éclat, puis le nez encore plus avec des notes de mûre, de cerise, de violette et de pivoine, une pointe viandée, du cuir, de l’anis. La bouche est fruitée, succulente, avec des tonnes d’éclat et d’énergie, une fraîcheur minérale et des tanins modérés, fins. Encore meilleur le deuxième jour ; un passage en carafe lui sera donc bénéfique. Côtelettes d’agneau, saucisses grillées, salade périgourdine et saucisson.

Causse-Marines Les Peyrouzelles Vin de France 2019, 24,60 $ (709 931), 13 %, bio. Garde : de 3 à 5 ans

Consultez la fiche de la SAQ

Un maître abordable

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

J. L. Chave Sélection Mon Cœur Côtes-du-Rhône 2019

Jean-Louis Chave est aussi l’un des plus grands vignerons de France. Ses vins issus de la colline de l’Hermitage sont de véritables chefs-d’œuvre, mais aussi hors de prix. Pour notre plus grand bonheur, il élabore sous JL Chave Sélection des vins plus abordables, issus d’achats de raisins ou de jeunes vignes. Élaboré avec grenache et syrah surtout, celui-ci est d’un violet profond et affiche un nez sombre, envoûtant. Des arômes de mûre et de framboise s’entremêlent à des notes de poivre, de violette, d’anis, d’olive noire, avec une pointe de gibier. La bouche, puissante, fait aussi preuve de fraîcheur, d’éclat et d’un équilibre sans faille. Les tanins, fermes, se déploient sur une longue finale aux accents de garrigue. Un passage en carafe lui fera le plus grand bien. Confit ou magret de canard, viandes rouges grillées, jarret d’agneau aux olives.

J. L. Chave Sélection Mon Cœur Côtes-du-Rhône 2019, 23,95 $ (10 330 433), 14,5 %. Garde : de 4 à 6 ans

Consultez la fiche SAQ