Vous êtes nombreux à demander des suggestions à petits prix. Et je promets de m’attaquer un de ces quatre à une dégustation de vins à 12 $ et moins. Toutefois, la majorité d’entre eux sont industriels et très quelconques. Je crois que la gamme juste au-dessus, entre 13 $ et 18 $, offre un plus large éventail de vins intéressants et bien faits, dont plusieurs, et de plus en plus, sont élaborés avec un grand souci pour l’environnement et les traditions locales.

Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Sur mesure pour le barbecue

La région de Valencia produit plus de blancs que de rouges, fait surprenant dans ce chaud climat méditerranéen. Et la majorité des vins rouges sont plutôt simples et rustiques. Ce qui m’a charmée dans le Bodegas Los Frailes Monastrell-Garnacha Valencia 2018, c’est la combinaison de tradition et, oui, d’une certaine rusticité et d’une approche très respectueuse de l’environnement. Assemblage de 60 % de monastrell et de 40 % d’alicante bouschet (garnacha tintorera en espagnol), deux cépages principaux de la région, ce vin est d’une couleur presque noire. Le nez, intense, offre des arômes de fruits noirs confits, de fleurs séchées et d’eau-de-vie. Dense et charnu, mais très sec, il offre beaucoup de fruits en bouche, des notes de terre, de goudron, de cacao, et des tanins modérés, un peu rustiques. Peu de finesse, mais beaucoup de caractère et d’authenticité.

Bodegas Los Frailes Monastrell-Garnacha Valencia 2018, 16,75 $ (13846208), 14,5 %, bio.

Garde : 2 ou 3 ans.

Consultez la fiche sur le site de la SAQ

Petit doux charmeur

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Sandrone Dolcetto d’Alba 2019

Dolcetto en italien signifie « petit doux ». En comparaison avec le nebbiolo, le dolcetto est en effet moins acide et, à son mieux, offre un fruité éclatant. Mais je ne le qualifierais pas de doux ! Sa charge tannique reste en effet importante. Charmeur, ça, il l’est assurément. Et le 2019 de Sandrone l’est complètement ! La couleur séduit de prime abord, avec beaucoup d’éclat. Puis le nez suit, parfumé, aux accents de cerise, de camerise, de fleurs et d’amande. Il offre beaucoup de fraîcheur en bouche, avec un fruit mûr et croquant, et des notes d’herbes et d’anis. Des tanins modérés, fermes, très fins, s’égrènent sur une longue finale. Complexe, très harmonieux et tonique, et, surtout, délicieux ! À servir légèrement rafraîchi avec un poulet rôti, des côtelettes de porc aux champignons, une pizza prosciutto et roquette, des pâtes saucisse et rapini.

Sandrone Dolcetto d’Alba 2019, 25,10 $ (10456440), 13 %.

Garde : de 3 à 5 ans.

Consultez la fiche sur le site de la SAQ

Un vrai délice !

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Domaine Vincent Carême Vouvray Sec 2019

Ah ! chenin, quand tu nous tiens ! Plonger le nez dans le verre est déjà un énorme plaisir. Si vous aimez le chenin, vous savez de quoi je parle. Quel bonheur de humer les arômes intenses et complexes de ce Domaine Vincent Carême Vouvray Sec 2019, une autre très belle réussite de ce vigneron d’exception. Des notes de poire très mûre, de pomme jaune, de citron confit, de fleur d’oranger, de miel, de cire d’abeille se fondent dans une bouche savoureuse, ronde et juteuse, et à la fois hyper fraîche et tendue. De délicates notes minérales, une fine impression tannique qui ajoute du relief et une longue finale complètent le tableau. Il se déguste très bien sur deux ou trois jours, et sera sûrement délicieux avec un poisson en sauce, un risotto aux fruits de mer, des côtelettes de porc aux pommes.

Domaine Vincent Carême Vouvray Sec 2019, 28,55 $ (11633612), 13,5 %, bio.

Garde : de 3 à 5 ans.

Consultez la fiche sur le site de la SAQ