(Genève) Une collection rarissime d’environ 2000 flacons de la Romanée, le plus petit des grands crus de Bourgogne, a été vendue dimanche pour environ 8,7 millions d’euros, a-t-on appris auprès de la maison d’enchères spécialisée Baghera Wines.

Agence France-Presse

Le vignoble de la Romanée, composé de 85 ares et encerclé par les autres grands crus bourguignons que sont La Romanée Conti, Richebourg ou La Tâche, est la plus petite Appelation d’origine contrôlée (AOC) au monde.

Avec seulement environ 3600 bouteilles produites par an, ce grand cru des Côtes de nuit bourguignonnes est l’un des plus recherchés au monde.

La maison d’enchères genevoise Baghera Wines proposait à la vente un total de 1819 bouteilles, 106 magnums et un jéroboam de cette AOC, couvrant une période allant de 1862 à 2005, issue des caves de la maison bourguigonne Bouchard Père et Fils.

Le lot le plus cher -12 bouteilles de la Romanée 1865 – a été adjugé pour 1 952 000 CHF (environ 1 766 000 euros), selon les chiffres communiqués par Baghera Wines.

La bouteille la plus chère de la vente, datant elle aussi de 1865 et vendue en cinq exemplaires, a été adjugée pour 201 300 CHF pièce (environ 182 600 euros).

Le directeur général de la maison d’enchères Baghera Wines, Michael Ganne, a mis en avant dans un communiqué le « savoir-faire irréprochable » de Bouchard et fils ainsi que la « qualité proche de la perfection des lots proposés » pour expliquer les montants atteints par la vente.