Le monde du vin est fascinant. C’est en grande partie grâce à son immense diversité : on n’est jamais au bout de ses découvertes. Mais parfois, on a simplement envie de quelque chose de familier. Voici un vin de Bordeaux et un de Toscane, tout ce qu’il y a de plus classique, ainsi qu’un muscadet qui, lui, vous surprendra peut-être par sa profondeur et sa complexité à ce prix.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Tout en finesse

Je vous préviens : il n’y en a pas des quantités énormes, mais il en reste aux entrepôts. Vous pouvez donc demander au personnel de votre succursale d’en commander. C’est une trop belle aubaine pour ne pas le mentionner. Si vous êtes amateurs de muscadet, de chablis, de bourgogne, vous apprécierez sans doute. Le nez est plutôt discret, très fin, avec une impression saline, des notes d’écorce de citron et d’amandes. Un fruit mûr sous-tend le tout, qui rappelle la poire et le coing. La bouche est ample, grâce à un très long élevage sur lies, mais aussi tendue. À son fruit mûr s’ajoutent une impression minérale et des notes de fumée qui se développent sur une longue finale saline. À déguster avec des huîtres (crues ou cuites), des poissons en sauce, un risotto aux champignons, une volaille à la crème.

Domaine de la Grenaudière Muscadet Sèvre et Maine Clisson 2014, 21,95 $ (12259992), 12 %.

Garde : de 6 à 8 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Exactement ce à quoi on s’attend

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Château Pelan Bellevue Francs Côtes de Bordeaux 2016

Voici un vin bordelais d’entrée de gamme, tout ce qu’il y a de plus classique, dans un excellent millésime, et à prix très juste. Rien de renversant ou de super complexe, mais authentique, rassasiant et réconfortant. Merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc composent l’assemblage, qui offre un joli nez de fruits mûrs avec des arômes de prune, de cassis et de cerise. Des notes végétales de tabac, de feuilles et de cèdre, ainsi qu’une pointe de cacao, ajoutent de l’intérêt. Frais et très sec en bouche, moyennement corsé, le vin fait preuve de tenue, avec des tanins plutôt modérés, très fins. Le vin idéal pour un steak frites, une côte de veau ou de porc aux champignons, des brochettes de bœuf et de poivrons.

Château Pelan Bellevue Francs Côtes de Bordeaux 2016, 17,35 $ (10771407), 13 %, bio.

Garde : de 3 à 5 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Typiquement toscan

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Morisfarms Morellino di Scansano 2017

Issu surtout de sangiovese, avec un chouïa de merlot et de syrah, il en a tout le caractère, en commençant par une couleur rubis plutôt pâle. Le nez suit, assez intense, avec tous ces arômes non fruités typiques du cépage et de la Toscane — terre noire, sous-bois, feuilles, écorce d’arbre — qui s’ajoutent à ceux de cerise et d’herbes aromatiques. La bouche fait preuve d’une très belle matière et de fruit bien mûr : 2017 était une année chaude. Mais pas d’excès ni de surmaturité ici : le vin est équilibré, hyper sec et savoureux. Des tanins modérés, mais fermes et un brin rustiques complètent le tout et appellent la nourriture. Tout indiqué pour un osso buco, des pâtes sauce ragù, des viandes braisées, un ragoût de haricots aux tomates et aux épinards.

Morisfarms Morellino di Scansano 2017, 19,65 $ (13466205), 13,5 %.

Garde : 3 ou 4 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ