Le bon vin nous fait voyager. Il nous transporte là d’où il vient, lorsqu’il est élaboré avec soin et que ses saveurs, sans qu’on puisse vraiment l’expliquer, sont inextricablement liées à ce lieu. En voici trois, à déguster avec un atlas, une carte ou des photos de la région sous la main, pour voyager à peu de frais.

Publié le 16 janv. 2021
Véronique Rivest
Véronique Rivest Sommelière, collaboratrice invitée

Délicieux et très facile à boire

Le 2017 a fait son apparition récemment, mais comme chaque fois, il ne restera sûrement pas très longtemps sur les tablettes. Si vous appréciez les bulles, c’est une très belle bouteille à avoir sous la main pour quand l’envie vous en prend. Parce qu’on ne devrait pas réserver les vins effervescents aux grandes occasions. Celui-ci est une valeur sûre, et toujours une expression très authentique de la région de Sant Sadurni d’Anoia, dans le Penedés. Tout en finesse, il dégage des arômes discrets de petits fruits rouges et de pomme. Très sec, léger et pimpant, délicat, mais avec de la tenue, un caractère savoureux et des bulles très fines. Il est tout indiqué pour l’apéro, ou pour accompagner une terrine ou un tartare de poisson, une salade de crabe ou de crevettes. Ou tout simplement pour se faire plaisir !

La Vida al Camp Brut Rosé Cava 2017, 24,50 $ (13090666), 11,5 %, bio.

Garde : de 4 à 6 ans.

> Consultez le site de la SAQ

Frais, léger et minéral

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Cantina Girlan 448 s.l. m. Vernatsch Vigneti delle Dolomiti 2019

Cantina Girlan est une coopérative de l’Alto Adige, ou Sud-Tyrol — beaucoup de choses ont deux noms ici : en italien et en allemand. S.l. m. signifie sul livello del mare : les raisins sont donc cultivés à 448 mètres au-dessus du niveau de la mer, au pied des Dolomites. Vernatsch est le cépage, aussi connu sous son nom italien de schiava grossa. Indigène à la région, il produit des vins légers, peu tanniques, tout en fraîcheur : des vins de montagne. Celui-ci est une parfaite introduction. Très pâle, avec de délicats arômes de petits fruits rouges aigrelets, une pointe de poivre et des notes végétales qui rappellent le sous-bois. Très frais et léger, sans manquer de matière, avec une impression minérale et juste ce qu’il faut d’aspérités tanniques, il a un petit je ne sais quoi qui rappelle le pineau d’Aunis. À déguster frais avec des charcuteries, un poulet rôti, des pâtes aux légumes verts, un saumon avec tomates et pancetta.

Cantina Girlan 448 s.l. m. Vernatsch Vigneti delle Dolomiti 2019, 19,90 $ (14039395), 12,5 %.

Garde : 2 ou 3 ans.

> Consultez le site de la SAQ

Équilibre exemplaire

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Elian Da Ros Vin est une fête 2018

Elian Da Ros est sans conteste la figure de proue de cette appellation moins connue, nichée entre le Bordelais et le Sud-Ouest. Ses vins sont le résultat d’un travail méticuleux, à la vigne comme au chai, et du désir d’élaborer des vins authentiques, reflets de sa terre natale. Ici, le cépage local abouriou est assemblé en parts égales avec du cabernet franc et un peu de merlot. D’une couleur violacée, le vin est aromatique, avec beaucoup de fruits, mûre, bleuet, cassis, mais aussi des notes de saucisson et de viande fumée, d’épices et de terre noire. La bouche combine à merveille un caractère friand et gouleyant à une structure ferme, épaulée par des tanins fins. Équilibre et fraîcheur lui confèrent beaucoup de buvabilité, mais il accompagnera aussi aisément un cassoulet, un confit ou un magret de canard.

Elian Da Ros Vin est une fête 2018, 23,25 $ (11793211), 12,5 %.

Garde : de 3 à 5 ans.

> Consultez le site de la SAQ