Certains cépages sont plus expressifs que d’autres. Le chardonnay, par exemple, est un cépage plutôt neutre ; ses arômes et saveurs proviennent plus souvent du mode de vinification ou du lieu. Alors que d’autres cépages, avec un caractère affirmé, peuvent être plus facilement reconnaissables à leurs arômes. Le muscat et le gewürztraminer en sont de bons exemples, tout comme les trois cépages ci-dessous.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Charmant mousseux pour le brunch

Le cépage moschofilero est originaire du Péloponnèse, où il est toujours le plus cultivé, en particulier sur le haut plateau de Mantinia. C’est un cépage aromatique, qui peut rappeler le muscat, mais en plus fin et plus floral. Yiannis Tselepos élabore de très bons vins blancs secs avec le moschofilero, mais aussi ce vin mousseux, beaucoup plus rare. Vinifié en méthode traditionnelle, il offre un nez charmeur de fruits à chair blanche, de fleurs et d’agrumes. Fruité et frais en bouche, plein d’éclat et de vitalité, il est assuré de mettre le sourire aux lèvres. Parfait pour un brunch, ou pour l’apéro avec un plateau de mezze.

Domaine Tselepos Amalia Brut, 25,40 $ (11901103), 12 %.

Garde : à boire.

> Consultez la fiche de la SAQ

Malbec éclatant

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Fabien Jouves Hautes Cot(e) de Fruit Cahors 2018

J’avais recommandé ce même vin en août dernier. Il avait soulevé tout un débat après qu’un journaliste a écrit « ce vin sent la merde ». De mon côté, je parlais de fruit, d’éclat et de pureté ! Il est vrai que le vin présentait des notes de réduction (un peu animales) à l’ouverture, mais qui, dans mon livre à moi, étaient agréables, et ajoutaient de l’intérêt. Neuf mois plus tard, plusieurs bouteilles dégustées ne présentent aucune réduction, mais tout l’éclat aromatique du malbec : un fruité intense, mûres et bleuets, avec des notes de violette et une impression minérale. La bouche fraîche, croquante, à peine tannique, donne envie d’un deuxième verre. Déguster avec un poulet rôti, des saucisses grillées, un hamburger maison.

Fabien Jouves Hautes Cot(e) de Fruit Cahors 2018, 19,50 $ (14071934), 13 %, bio.

Garde : de 3 à 4 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Original et fun

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Perrini Negroamaro Salento 2018

Le negroamaro, originaire des Pouilles, est surtout cultivé dans la Péninsule de Salento, où le climat chaud et sec lui sied à merveille. Il donne des vins très fruités, mais qui tombent souvent dans l’excès lorsque le fruit est surmûri. Le vin est alors lourd et pataud. Celui-ci est tout le contraire : il arbore un fruité exubérant et très mûr, mais sans lourdeur aucune. Le nez est une explosion de fruits à l’eau de vie : kirsch et liqueur de mûres, avec un peu de dattes, de fleurs séchées et beaucoup de noyau de cerise. Et la bouche est fraîche, presque gouleyante, avec de légers tanins. Par contre, il s’oxyde très vite, aussi typique du cépage : une fois ouvert, il ne se gardera pas jusqu’au lendemain.

Perrini Negroamaro Salento 2018, 20,55 $ (13913378), 13 %, bio.

Garde : à boire.

> Consultez la fiche de la SAQ