Le Douro et la Toscane sont des régions qu’on associe d’emblée aux vins rouges. Pourtant, on y produit aussi des vins doux, des vins effervescents et des vins blancs. Voici deux très bons vins blancs élaborés avec des cépages indigènes, typiques de chacune de ces deux régions, et de fidèles expressions de leur terroir. Le premier est offert dans près de 70 succursales, et il en reste un peu dans les entrepôts ; vous pouvez donc demander à votre succursale d’en commander.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Frais et juteux

On associe depuis toujours la vallée du Douro au porto. Plus récemment aux vins rouges non fortifiés aussi. Les blancs sont moins connus, mais tout à fait dignes d’intérêt. La majorité des cépages sont autochtones et d’un grand potentiel qualitatif. Cette cuvée est issue de viosinho, rabigato et gouveio, complantés sur des sols de schiste à 550 m d’altitude dans le Douro Superior, et cultivés en bio. L’altitude permet aux raisins de mûrir tout en conservant une acidité fraîche. Un nez délicat offre des arômes de fruits mûrs : pêche, poire, ananas, melon miel. La bouche est tout en fraîcheur avec un fruit juteux, des notes d’amande et d’agrumes, un léger grain à la texture et de très jolis amers en finale. À essayer avec un poisson au beurre blanc, une chaudrée de fruits de mer, une blanquette de veau.

Carvalho Martins Pacto Douro 2018, 19,45 $, 13 % (14491251).

Garde : 4 ou 5 ans.

Consultez la fiche de la SAQ

Un équilibre irréprochable

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Tenuta le Calcinaie Vernaccia di San Gimignano 2019

Il n’y en a pas beaucoup. Mais notez le nom, on espère que la SAQ en recommandera ! Je n’ai pas goûté des Vernaccia di San Gimignano à profusion, mais malheureusement trop qui étaient quelconques, en raison d’excès de rendements, de bois ou à l’inclusion de cépages internationaux. Mais celui-ci démontre le potentiel de cette petite appellation de Toscane. Un nez délicat, invitant, s’ouvre sur des notes de fruits à noyau, de fleurs blanches, d’agrumes et de zestes. En bouche, le vin fait preuve d’une superbe matière et de tenue, tout en restant fin et délicat. Une texture crémeuse, apportée par un élevage sur lies, cède à une fraîcheur tonique et une finale savoureuse, empreinte de minéralité. À essayer avec des poissons frits, des pétoncles poêlés ou en crudo, un risotto aux légumes verts.

Tenuta le Calcinaie Vernaccia di San Gimignano 2019, 22,15 $, 13 %, bio (14546311).

Garde : 5 ou 6 ans.

Consultez la fiche de la SAQ

Faites vite !

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Coralie et Damien Delecheneau Ad Libitum Touraine 2019

Le vin est vendu dans une centaine de succursales, mais pas pour longtemps ! Parce que ceux qui connaissent les Delecheneau savent qu’ils sont des vignerons hors pair. Le travail à la vigne et au chai est très naturel, mais aussi extrêmement minutieux. Ils combinent humilité, sensibilité et rigueur, et les vins le leur rendent avec éclat et profondeur. Comme cet assemblage de cot, de gamay et de cabernet franc qui est puissant et tonique à la fois. Le nez étonne déjà, sombre, avec des notes de fruits rouges et noirs, de terre chaude, de fleurs mauves et une pointe sanguine. La bouche est dense et fruitée, mais hyper fraîche, avec beaucoup d’éclat et une délicieuse trame de tanins fins. Savoureux et appétissant. Comme ils le disent si bien : « entre gourmandise et volupté ». Passer en carafe 30 minutes. Servir légèrement rafraîchi avec charcuteries, poulet rôti, cassoulet.

Coralie et Damien Delecheneau Ad Libitum Touraine 2019, 23,80 $, 14 % (14093228).

Garde : 3 ou 4 ans.

Consultez la fiche de la SAQ