Avec la deuxième vague de la COVID-19 qui déferle sur le Québec, bien des microbrasseries artisanales se retrouvent soudainement dans l’impossibilité d’écouler leurs stocks — seules les microbrasseries avec des permis industriels peuvent en effet distribuer leurs produits dans les épiceries et dépanneurs.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

C’est avec ces brasseurs en tête que l’équipe de Je Bois local a développé un outil de vente en ligne qui est offert gratuitement à toutes les microbrasseries de la province.

Jusqu’à maintenant, pas moins de 45 brasseries ont sauté sur l’occasion de vendre leurs produits grâce à la plateforme développée en partenariat avec l’entreprise québécoise UEAT.

« On a bien vu que beaucoup de micros n’étaient pas prêtes à faire face à la COVID, nous a dit Alexandre Caron, responsable du développement de Je Bois Local. Elles n’avaient pas planifié devoir développer des outils de commande en ligne. Je Bois local facilite donc la communication entre les clients et les brasseries. »

Pour l’instant, les microbrasseries ne peuvent pas effectuer la livraison de leurs produits, sauf quand elles peuvent aussi offrir de la nourriture ; il faut donc se déplacer pour aller récupérer sa commande.

« Certaines microbrasseries vont même apporter la bière directement dans le coffre des voitures, a illustré Alexandre Caron. Tout est payé d’avance, tout sans contact ! »

https://boutique.jeboislocal.ca/fr