Cette semaine, trois vins classiques, de très justes expressions d’un cépage et d’un lieu, pour faire ses classes et se familiariser avec ces régions. Un dégustateur chevronné devrait pouvoir retracer leur origine en les dégustant à l’aveugle. Comme quoi un vin de terroir n’est pas nécessairement très cher ! Et pour en profiter au maximum, apprendre davantage et réduire les coûts, on déguste en bonne compagnie. Le vin est de toute façon toujours meilleur lorsqu’il est partagé.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Fait pour la table

Malgré déjà quelques années de bouteille, le vin conserve une couleur pâle (les vins blancs — contrairement aux rouges — deviennent de plus en plus foncés avec l’âge). Le nez donne de suite une impression de richesse, avec toute la complexité aromatique que sait offrir le pinot gris : des notes de poire et de pêche, mais surtout de champignon, de miel, de foin et d’épices. La bouche suit, avec toute l’expression aromatique et l’ampleur du pinot gris, accentuée par une acidité plutôt faible, mais sans lourdeur et sans sucre résiduel. L’équilibre est apporté par de légers amers qui rappellent l’écorce d’orange et une impression minérale, caillouteuse. Il accompagnera des ris de veau, un risotto ou un poulet aux champignons, une mousse de foie de volaille.

Vignoble des 2 Lunes Pinot Gris Sélénite Alsace 2016, 24,75 $ (14044320), 14 %, bio.

Garde : de 5 à 7 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Un toscan fort agréable et abordable

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Volpaia Citto Toscana 2019

Décidément, ce domaine toscan ne déçoit jamais. Leur Chianti Classico est toujours très bon, savoureux, authentique et offert à prix doux. La cuvée Citto, encore plus abordable, est élaborée avec du sangiovese et un peu de cabernet sauvignon, issus de la zone de Chianti ainsi que de celle de Maremma. De couleur pâle, elle s’ouvre sur des notes de cerise et de griottes, d’herbes séchées, de terre fraîche, de feuilles de tabac. La bouche est toute en fraîcheur, avec la structure et le caractère savoureux typiques du sangiovese. Très sec, avec des tanins modérés, mais fermes, et une longue finale. À déguster avec une lasagne aux épinards, des aubergines parmigiana, une pizza. Dégustez-le côte à côte avec le Montesecondo, recommandé le 8 août dernier, pour comparer deux très belles, et très différentes, expressions de sangiovese toscan.

Volpaia Citto Toscana 2019, 16,55 $ (14044653), 13,5 %, bio.

Garde : de 3 à 4 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Délicat, frais et velouté

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Domaine Billard Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune 2018

La Bourgogne est relativement petite, avec un vignoble très morcelé et une production limitée. Et la demande ne cesse de croître, donc les prix aussi. Ses vins mythiques sont hors de prix pour le commun des mortels. Mais heureusement, de nombreuses appellations offrent des vins d’un très bon rapport qualité-prix. Depuis quelques années, Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune se démarque nettement à ce chapitre. Comme cette cuvée du Domaine Billard : parfumée et soyeuse, pas la plus complexe, mais avec toute la finesse et l’éclat du bon pinot. Un très joli nez de fruit rouge croquant, aux accents de pivoine, de terre noire et d’épices douces, précède une bouche délicate, à la texture veloutée, avec beaucoup de fraîcheur et de légers tanins, très fins. À servir légèrement rafraîchi avec une poêlée de champignons sauvages, du saumon grillé, un poulet rôti.

Domaine Billard Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune 2018, 25,35 $ (13239862), 13 %.

Garde : de 3 à 4 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ