J’ai été élevée au riesling allemand, et les vins de ce pays gardent une place spéciale dans mon cœur. Mais je continue de les boire fréquemment pour une raison très simple : ils sont délicieux ! Et ce sont parmi mes vins de chaleur préférés, puisqu’ils sont faibles en alcool, non boisés et d’une immense fraîcheur. Idéal quand le soleil plombe et qu’on veut quelque chose de revigorant. Dans la même catégorie des vins de chaleur, un excellent rosé et du bonbon pour terminer.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Frais et sec

Je me désole de voir tant de gens qui pensent ne pas aimer les vins allemands. Trop souvent, l’idée qu’ils s’en font repose sur des vins industriels et sucrés, souvent goûtés il y a belle lurette... Essayez-les de nouveau ! Parce que si vous aimez les blancs secs et hyper frais qui font saliver — des vins parfaits par temps de chaleur —, les rieslings allemands sont durs à battre (et les demi-secs aussi !). Celui-ci en est l’archétype, et de surcroît d’un excellent vigneron. Très pâle, avec un nez invitant, hyper frais, aromatique, aux accents de pêche, de lime, de fleurs blanches. Très sec et pimpant, avec une impression minérale. Ça réveille les papilles ! Parfait à l’apéro, avec poissons ou fruits de mer grillés, frits ou en tartare, salade de crevettes, ceviche.

Dönnhoff Riesling Trocken Nahe 2019, 24,30 $ (13510552), 11,5 %.

Garde : de 4 à 6 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Rosé provençal

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Domaine Les Béates Les Béatines Coteaux d’Aix-en-Provence 2019

Un véritable délice, ce rosé tout à fait provençal a tout pour plaire. Élaboré avec grenache et syrah surtout, ce vin affiche une couleur pâle, un nez hyper fin et alléchant, aux notes de pêche, de champs en fleurs, d’herbes et d’agrumes, et une bouche pleine de vitalité. Leste et frais, mais avec de la matière, un certain gras et de la tenue, il est très sec et très harmonieux. Une pointe saline en finale le rend encore plus digeste. Délicieux à l’apéro, mais surtout très polyvalent à table. Délicieux avec des bagels au saumon fumé et aux tomates, des crevettes grillées, une tarte aux tomates, un grilled cheese ou une ratatouille.

Domaine Les Béates Les Béatines Coteaux d’Aix-en-Provence 2019, 21,10 $ (11232261), 13,5 %, bio.

Garde : de 1 à 2 ans.

> Consultez la fiche de la SAQ

Du bonbon

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Renardat Fâche Bugey Cerdon

Ça, ce n’est pas compliqué, c’est du vrai bonbon ! Ça goûte l’été, l’insouciance et le bonheur. Spécialité du Bugey, le cerdon est un vin demi-sec, léger en alcool, avec une délicate effervescence. Élaboré avec du gamay, il en a tout le fruit charmeur. Au nez et en bouche, c’est une explosion d’arômes et de saveurs de petits fruits rouges et de fraises des champs. Le sucre est parfaitement équilibré par une acidité fringante, et les fines bulles font danser le tout sur la langue. Du bonheur, vous dis-je. Encore plus avec des fraises ou de la rhubarbe (ou un dessert à...). Mais aussi tout à sa place à l’apéro ou au brunch, et assurément à un pique-nique !

Renardat Fâche Bugey Cerdon, 24,30 $ (12477543), 8 %.

Garde : à boire.

> Consultez la fiche de la SAQ