Bien que le Mondial de la Bière de Montréal ait été reporté à l’automne en raison de la COVID-19, les organisateurs de l’événement ont tout de même décidé d’honorer le traditionnel rendez-vous printanier en organisant le Mondial de la bière en confinement, une manière de souligner le fait que c’est ce week-end à la Gare Windsor que devait avoir lieu la 27e édition de cet incontournable festival brassicole.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

« On cherchait une façon sympathique de faire et avoir quelque chose de spécial à offrir à nos visiteurs, nous a expliqué Jeannine Marois, cofondatrice et présidente-directrice générale du Mondial. On veut créer un peu de bonheur, inciter les gens à acheter local et aider les microbrasseries d’ici. »

Ainsi, on invite notamment les gens à se procurer un forfait « impatient », qui permet d’acheter des coupons de dégustation en vue de l’événement qu’on prévoit organiser du 8 au 11 octobre, mais aussi d’avoir un accès prioritaire au site, qui ne pourra vraisemblablement pas accueillir autant de visiteurs qu’à l’habitude en raison des règles de distanciation qui seront sans doute encore en vigueur.

« On a commencé à refaire nos plans pour accueillir les gens par zones et selon des plages horaires distinctes », explique Mme Marois, qui souligne aussi que 50 % des recettes des ventes du forfait seront dès maintenant remises à la soixantaine de microbrasseries qui avaient réservé leur place au Mondial.

Ce n’est qu’une seule des initiatives mises en place à l’occasion du Mondial en confinement pour donner un coup de pouce aux brasseries artisanales d’ici. On a d’abord invité les microbrasseries à se présenter elles-mêmes à l’aide de courtes capsules vidéo maison, après quoi on a demandé au biérologue Mario D’Eer de préparer quelques vignettes sur la petite histoire de la bière. Aussi, on pourra suivre les conseils du jour de Pierre-Luc Gagnon, gérant de la section microbrasserie au Dépanneur Peluso, ou connaître les suggestions d’accord fromage-bière de l’expert Serge Noël.

Mais le clou de l’événement sera le 5 à 7 quotidien où les amateurs seront invités à trinquer en dégustant quatre produits de microbrasseries qui devaient être à la Gare Windsor ce week-end. « Le Dépanneur Peluso proposera un ensemble spécial du Mondial virtuel, mais les gens peuvent constituer leur propre ‘4-pack’, les dégustations se font de façon individuelle chacun de son côté, a suggéré Jeanine Marois. L’idée est que les gens contactent trois ou quatre amis et se réunissent virtuellement, ou même dans une cour arrière en gardant leurs distances, en dégustant entre eux quelques produits québécois. »

Par ailleurs, les produits déjà importés des brasseries étrangères qui devaient être présentes au Mondial sont dès maintenant disponibles à la vente au public – un formulaire d’importation privée est disponible dans la section « Boutique » du site du Mondial de la bière de Montréal.

>>> Tous les détails au https://festivalmondialbiere.qc.ca/