(Bordeaux) « Pavie est aujourd’hui l’un des meilleurs vins du monde », selon le célèbre critique américain Robert Parker qui avait donné la note maximale de 100 au millésime 2000.

Agence France-Presse

Un beau début pour les anciens propriétaires de supermarchés en région parisienne, Chantal et Gérard Perse, qui ont acquis en 1998 ce château, premier grand cru classé à Saint-Émilion.

Dans Château-Pavie. Signature Perse (éditions Glénat), écrit par le journaliste et écrivain Jean-François Chaigneau, on y découvre le château au fil des saisons, des millésimes, son environnement avec le village de Saint-Émilion où se trouve leur restaurant étoilé, la nouvelle génération à la tête de Pavie avec leur fille Angélique Perse et son époux Henrique Da Costa, jusqu’à leur domaine provençal, règne cette fois de l’huile d’olive.

Illustré par de nombreuses photos d’Anne-Emmanuelle Thion, cet ouvrage montre comment les Perse ont repensé le vignoble avec l’œnologue Michel Rolland, l’organisation des bâtiments, l’architecture et la décoration avec Alberto Pinto.

En tout, 8500 m2 de pierres de taille donnant sur la côte de Pavie, qui tire son nom des pêches éponymes, des fruits à chair rouge poussant sur ces terres bien avant la vigne.