Le sandwich de poulet frit a pris d’assaut Montréal dans la dernière année, avec l’arrivée des Casgrain BBQ, Mitch Deli, Olivia’s Authentic Chicken, Rubie’s MTL, Victoria BBQ, Crazy Chickens, Chick-n-Waff, Bucky Rooster’s et quelques autres.

Ève Dumas
Ève Dumas La Presse

Plusieurs restaurants y sont également allés de leurs versions gourmandes, comme Elena, Loïc, Hélicoptère… Réservoir avait aussi un sandwich de poulet frit à son menu depuis un bail. Ajoutez à cela les adresses de poulet frit « prépandémiques » comme la très établie Dinette Triple Crown, Roch le Coq, Pied d’poule snack-bar, les versions véganes du Burger Fiancé et du camion Mi Corazon, et on en passe. Montréal n’a pas fini de mordre à pleines dents dans ce nouveau symbole du réconfort culinaire pandémique.

« Le sandwich de poulet frit, c’est une des meilleures affaires qui existent, affirme Oussama Ben Tanfous, copropriétaire de Roch le Coq, ouvert à l’été 2019.

Même si on a fait de la cuisine gastronomique dans sa vie, on ne peut nier le bonheur et le réconfort qu’apporte le sandwich de poulet frit.

Oussama Ben Tanfous

Rien à envier aux Américains

L’ancien chef des Enfants terribles voit d’un bon œil l’ouverture d’une foule d’adresses indépendantes se consacrant au poulet frit, dans tous les quartiers de la métropole et en périphérie. « Avant, on salivait en regardant les vidéos de bouffe américaines et en regrettant de ne rien avoir d’autre que du poulet frit de chaînes. Maintenant, on a de vraies bonnes options. »

Même si le Mega Roch était déjà très populaire, voire culte, le restaurant a voulu faire progresser le sandwich de poulet frit au niveau supérieur en invitant, toutes les deux semaines, un chef différent à créer sa version, dans le cadre de la série Pop-Roch. Simon Mathys, Paul Toussaint, Danny St Pierre, Anita Feng et Antonin Mousso, entre autres, sont passés par là. Un concours couronnera la création s’étant le plus démarquée, assorti d’un don à un organisme de charité choisi par le chef gagnant ou la cheffe gagnante.

Au début du mois, nous avons goûté à la relevée création du restaurant La Belle Tonki, le Drip Tonki Roch, avec son chutney aux ananas, ses piments frits, sa sauce labneh et lime et son basilic thaï. Le Bibiko, rue Saint-Viateur Est, propose pour sa part un sandwich de poulet frit coréen accentué par une sauce sésame et miso. À l’Elena, on sert occasionnellement un sous-marin au poulet buffalo, avec miel chaud, cornichons de tomates vertes et sauce de type ranch.

Bref, Montréal est rendu bien loin du PFK avec ses exotiques fusions à toutes les sauces.